Espace : gare aux déchets !

Lors de son entrée dans l'atmosphère, dimanche 1er avril, une station spatiale chinoise va se désintégrer au-dessus de la Terre. Quelques débris devraient même atteindre le sol, mais les scientifiques ignorent encore où précisément.

Voir la vidéo
France 2

Elle a la taille d'un autobus, dix mètres de long, et pèse huit tonnes. À 190 kilomètres au-dessus de nos têtes, la station spatiale chinoise parcourt 7 kilomètres par seconde. Hors de contrôle depuis deux ans, elle doit retomber sur Terre dimanche 1er avril, dans la matinée. Grâce à la couche protectrice de l'atmosphère, les éléments vont se désintégrer, mais certains débris devraient frapper la surface de notre planète. Les territoires d'outre-mer et la Corse sont potentiellement concernés.

Un risque quasi nul

Mais selon les astronomes, les risques d'accident sont infimes. "On regarde la répartition des zones habitées avec les zones non habitées, qu'elles soient constituées d'océans ou de déserts, et on peut raisonnablement penser que le risque est quasiment nul", explique Florent Deleflie, astronome à l'observatoire de Paris. Mais parfois, très rarement, c'est l'accident, comme en Russie le 15 février 2013. Le crash d'une météorite avait blessé 1200 personnes. La faute aux déchets accumulés en orbite tout au long de la conquête spatiale. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Lors de son entrée dans l\'atmosphère, dimanche 1er avril, une station spatiale chinoise va se désintégrer au-dessus de la Terre. Quelques débris devraient même atteindre le sol, mais les scientifiques ignorent encore où précisément.
Lors de son entrée dans l'atmosphère, dimanche 1er avril, une station spatiale chinoise va se désintégrer au-dessus de la Terre. Quelques débris devraient même atteindre le sol, mais les scientifiques ignorent encore où précisément. (France 2)