Le milliardaire américain Jeff Bezos est revenu sur Terre après avoir atteint l'espace lors du premier vol de la fusée "New Shepard"

Le fondateur d'Amazon a réalisé mardi son premier vol spatial, en compagnie de trois autres voyageurs, à bord d'un vaisseau construit par son entreprise spatiale, Blue Origin.

Le millardaire américain Jeff Bezos, fondateur de Blue Origin, aux abords de la base de décollage de sa fusée New Shepard, dans le Texas (Etats-Unis), le 24 avril 2015.
Le millardaire américain Jeff Bezos, fondateur de Blue Origin, aux abords de la base de décollage de sa fusée New Shepard, dans le Texas (Etats-Unis), le 24 avril 2015. (BLUE ORIGIN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Ce direct est terminé, merci de l'avoir suivi. 

Jeff Bezos, créateur d'Amazon, a effectué son premier vol spatial mardi 20 juillet à bord de la fusée New Shepard créée son entreprise Blue Origin. Il a décollé avec quelques minutes de retard sur l'horaire prévu, à 15h13, depuis le désert du Texas (Etats-Unis), avec trois autres passagers, et expérimenté pour la première fois l'apesanteur. L'équipage est revenu sur Terre environ dix minutes après son envol. 

 Quatre passagers à bord. Il n'était pas question pour le milliardaire de faire le voyage seul. A ses côtés, trois autres personnes avaient pris place : son frère Mark, mais aussi Wally Funk, 82 ans, pionnière de l'aviation, et le jeune Oliver Daemen, un Néerlandais de 18 ans. Ils sont devenus respectivement l'astronaute la plus âgée et le plus jeune au monde.

 Quelques minutes d'apesanteur. La fusée New Shepard a accéléré vers l'espace à l'aide d'un moteur fonctionnant à l'hydrogène et à l'oxygène liquides, sans émission de carbone. La capsule s'est ensuite séparée de son propulseur et les néo-astronautes ont pu détacher leur ceinture pour faire l'expérience de l'apesanteur. Ils ont dépassé de six kilomètres la ligne Karman, reconnue internationalement comme la limite entre l'atmosphère terrestre et l'espace. Au plus haut de leur vol spatial, Jeff Bezos et ses compagnons de voyage étaient alors à 106 kilomètres au-dessus de nos têtes.

 Un vol neuf jours après Richard Branson. C'est à peine plus d'une semaine après que le fondateur de Virgin, Richard Branson, a effectué un vol de quelques minutes à la frontière de l'espace, que l'ex-patron d'Amazon a pris son envol. Les deux milliardaires se sont affrontés à distance dans une course au tourisme spatial. C'est Blue Origin, une structure fondée par Jeff Bezos lui-même, qui est à l'origine de ce vol. Elle prévoit deux autres lancements cette année et "beaucoup d'autres" dès 2022.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ESPACE

15h44 : Tout ceci est bien écœurant. Des milliards pour des egos démesurés, hypocrites qui polluent la terre et maintenant l'espace en s'abritant derrière des messages et ambitions pseudo-humanitaires.

15h43 : Si je prends ma voiture pour aller travailler, je suis un écocide. Quand Jeff Bezos prends sa fusée, c’est un héros. Au fait, combien de litres de pétrole consommés pour c’est petite virée dans l’espace ? #pharisaïsme

15h44 : Pour relater le voyage de quelques minutes dans l'espace de ce milliardaire, il serait plus adéquat d'utiliser le #gaspillage des ressources terrestres. Et ce n'est pas parce que ce monsieur dépensera quelques parties de sa fortune en actions philanthropiques qu'il peut se permettre d'émettre autant de CO2 pour faire joujou.

15h42 : Magnifique prestation. Avec de l'argent on peut polluer, le simple lambda sera obligé d'utiliser l'électrique qui lui coûtera une blinde.

15h43 : Onze minutes pour 300 tonnes de CO2, merci Jeff

15h47 : Dans les commentaires, vous êtes plusieurs à dénoncer le voyage du milliardaire Jeff Bezos en raison de l'empreinte carbone que ce dernier génère. La communauté scientifique s'en est aussi inquiétée. "Un vol d'avion long-courrier représente une à trois tonnes de dioxyde de carbone [par passager]", explique Elois Marais dans The Guardian (article en anglais). Cette professeure agrégée en géographie physique à l'University College de Londres explique notamment qu'un lancement de fusée pour quatre personnes représente entre 200 à 300 tonnes de CO2.

15h25 : La capsule "New Shepard" du milliardaire américain Jeff Bezos vient d'atterrir sur Terre après un vol réussi de onze minutes dans l'espace.

15h20 : La capsule "New Shepard" a atteint l'espace. annonce Blue Origin, l'entreprise de Jeff Bezos. elle ne devrait plus tarder à redescendre sur Terre.

15h15 : Le milliardaire américain Jeff Bezos, fondateur d'Amazon, vient de décoller avec succès en compagnie de trois autres personnes à bord de sa fusée "New Shepard".

15h07 : Le décollage de la capsule de Blue Origin a pris quelques minutes de retard, comme vous avez pu le constater. Il est désormais prévu dans cinq minutes, selon le décompte !

15h02 : Aux côtés du milliardaire, trois autres personnes prendront place : son frère Mark, mais aussi Wally Funk, 82 ans, pionnière de l'aviation, et le jeune Oliver Daemen, un Néerlandais de 18 ans. Ils deviendront respectivement l'astronaute la plus âgée et le plus jeune au monde. Vous pouvez suivre leur départ dans notre direct par ici.

15h02 : , le fondateur d'Amazon s'envole dans dix minutes à bord de la fusée New Shepard. L'homme le plus riche du monde va passer 11 minutes en apesanteur. Il va devenir le deuxième milliardaire à réaliser un vol suborbital à bord d'une fusée de son entreprise Blue Origin. Nous avons répondu à cinq questions autour de ce décollage.
Mark Bezos, Jeff Bezos, Oliver Daemen, Wally Funk vont décoller le 20 juillet 2021 pour le premier vol habité de l'entreprise Blue Origin, créée par Jeff Bezos. (EYEPRESS NEWS)

(EYEPRESS NEWS)