EN IMAGES. Airlander 10, le plus grand aéronef du monde, s'envole dans le ciel britannique

Long de 92 mètres, cet appareil hybride emprunte plusieurs technologies aériennes. Il a réalisé son vol inaugural près de Bedford (Royaume-Uni). Le premier d'une longue série d'essais.

L\'Airlander 10 de la société HAV est long de 92 mètres pour 43 mètres de large. Le voici après son baptême, lundi 17 août 2016 près de Bedford (Royaume-Uni).
L'Airlander 10 de la société HAV est long de 92 mètres pour 43 mètres de large. Le voici après son baptême, lundi 17 août 2016 près de Bedford (Royaume-Uni). (JUSTIN TALLIS / AFP)

Voici Airlander 10, le plus grand aéronef du monde. L'appareil a réalisé son premier vol en public, mercredi 17 août, depuis le hangar de Cardington, situé près de Bedford (Royaume-Uni). Avec ses 92 mètres, l'appareil est plus long que n'importe quel avion de ligne. Il est doté de plusieurs technologies empruntées aux dirigeables, aux avions et aux hélicoptères. Pourtant, sa forme étonnante lui vaut le surnom peu glorieux de "popotin volant".

Le plus grand aéronef du monde, l\'Airlander 10, vole dans le ciel britannique, près de Bedford, mercredi 17 août 2016.
Le plus grand aéronef du monde, l'Airlander 10, vole dans le ciel britannique, près de Bedford, mercredi 17 août 2016. (JUSTIN TALLIS / AFP)

"Je pense que ce surnom est tout à fait approprié", a souri une spectatrice, interrogée par l'agence britannique Press Association (en anglais). L'Airlander a fait un tour de l'aérodrome pendant une demi-heure, à une hauteur de 15 mètres environ. "Il est très simple à manœuvrer", s'est enthousiasmé le pilote Stephen McGlennan. Ce vol est le premier d'une longue série d'essais de 200 heures au total.

Des spectateurs découvrent l\'Airlander 10, mercredi 17 août 2016 près de Bedford (Royaume-Uni), qui réalise le premier vol d\'une longue série d\'essais.
Des spectateurs découvrent l'Airlander 10, mercredi 17 août 2016 près de Bedford (Royaume-Uni), qui réalise le premier vol d'une longue série d'essais. (JUSTIN TALLIS / AFP)

L'énorme prototype utilise l'hélium pour se soulever dans les airs, où il peut rester cinq jours, avec un équipage, ou plus de deux semaines sans personne à bord d'après son constructeur, la société Hybrid Air Vehicles. Airlander 10 pourrait assurer des missions variées dans le civil, de la surveillance au transport. Equipé de quatre moteurs diesel, sa vitesse de pointe peut atteindre 92 mph (près de 150km/h).

L\'Airlander 10 effectue un vol à une quinzaine de mètres de hauteur autour du hangar où il a été conçu, mercredi 17 août 2016 près de Beford (Royaume-Uni).
L'Airlander 10 effectue un vol à une quinzaine de mètres de hauteur autour du hangar où il a été conçu, mercredi 17 août 2016 près de Beford (Royaume-Uni). (JUSTIN TALLIS / AFP)

A l'origine pourtant, cet aéronef avait fait l'objet d'un contrat attribué par l'armée américaine, à la recherche de nouveaux moyens de surveillance, pour un programme baptisé LEMV ("Long Endurance Multi-Intelligence Vehicle"). Un prototype de dirigeable avait réalisé son premier vol en 2012, mais le Pentagone avait annulé le projet en raison de difficultés techniques et pour des raisons budgétaires.

Le véhicule hybride Airlander 10, mercredi 17 août près de Bedford (Royaume-Uni), à côté du hangar où il a été conçu pendant deux ans, par la société Hybrid Air Vehicles.
Le véhicule hybride Airlander 10, mercredi 17 août près de Bedford (Royaume-Uni), à côté du hangar où il a été conçu pendant deux ans, par la société Hybrid Air Vehicles. (JUSTIN TALLIS / AFP)

Hybrid Air Vehicles a ensuite récupéré l'appareil et l'a transféré au Royaume-Uni pour en développer une version civile qui allait devenir le Airlander 10. Des "centaines de modifications" et deux ans de travail ont été nécessaires pour concevoir l'appareil, indique le constructeur. Pas de quoi effrayer ses ingénieurs, qui veulent aller encore plus loin avec un appareil baptisé Airlander 50, capable de transporter une cargaison de 50 tonnes de fret.