Cet article date de plus de dix ans.

Dons d'organes : campagne choc de la Fondation Greffe de Vie

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Le message de cette campagne d'affichage, orchestrée par la
Fondation Greffe de Vie , est clair.
En clin d'œil à la présidentielle, la
fondation veut faire connaître la loi sur le don d'organes et inciter la
population à se prononcer sur la question.

En effet, en France, le
don d'organes
est régi par le principe du droit d'opposition : "si tu n'as pas dit
non,
tu es donneur"
. Cette loi est bonne mais "inappliquée car
méconnue"
.
Jean-Pierre Scotti, président de Greffe de Vie , le confirme : "quand
on
sait qu'un don d'organes permet de sauver 3 vies et qu'en 2011, sur les
16.000 patients en attente, seules 4.945 greffes ont pu être réalisées,
il est
capital de faire connaître cette loi afin que chacun puisse prendre
position de
manière éclairée."

Pour officialiser sa décision, faire part
de son choix
à ses proches pour qu'ils puissent témoigner reste essentiel. On peut
également
s'inscrire sur le registre national des refus, comme 83.000 personnes en

  1. Dans
    tous les cas, il est indispensable d'en parler car "juridiquement la carte de donneur n'a pas de valeur et ce
    n'est pas la famille qui décide."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.