Cet article date de plus de neuf ans.

Déserts médicaux : des médecins proposent leurs solutions via twitter

Ils s'appellent Dr Foulard, Bruit des sabots, Dominique Dupagne ou encore Farfadoc. Tous se présentent comme des "médecins généralistes blogueurs" et "acteurs d'un monde de la santé 2.0". Le groupe de 24 médecins a publié lundi matin simultanément sur Internet des propositions pour lutter contre les déserts médicaux. Des propositions adressées directement à la ministre de la Santé Marisol Touraine sur son compte twitter.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Fotolia.com)

Les 24 médecins blogueurs ne s'en cachent pas : ils
comptent faire le buzz grâce à l'opération baptisée #PrivésdeDéserts sur Twitter.
L'idée, c'est de lancer le débat sur les déserts médicaux et d'attirer l'attention
de la ministre de la Santé Marisol Touraine sur leurs propositions.

Incitation
plutôt que coercition

Pour échapper à la logique de l'installation "dans un
coin abandonné, à coup de coercition, d'obligation, d'interdiction"
,
le Dr Foulard et ses
collègues ont planché sur un texte commun de dix pages, un "beau bébé qui nous ressemble".

Concrètement, pour attirer les médecins dans l'Orne, l'Indre,
la Nièvre ou la Creuse, le collectif avance deux idées phares :

La
création de 1.000 "Must". Ces "Maisons
Universitaires de Santé constituent l'équivalent du CHU pour la médecine de
ville"
. Elles hébergeraient des externes, des internes et des chefs de
clinique. Ces structures seraient gérées par un "Agent de gestion et d'interfaçage" .
Elles permettraient de "soulager les médecins généralistes isolés des
démarches administratives et de reclasser les visiteurs médicaux"
. Le "chèque-emploi
médecin"
. Equivalents du chèque-emploi service, ils seraient destinés aux
prestataires de services employés par les cabinets médicaux. Son financement
serait assuré à parts égales par les médecins volontaires et par les caisses. "Cette
solution stimulerait l'emploi dans les déserts
médicaux et pourrait donc bénéficier
de subventions spécifiques."
Le collectif de médecins
blogueurs s'étaient déjà fait connaître avec une pétition contre les chemises
d'hôpital
qui "ne respectent pas la dignité des patients" .

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.