Cet article date de plus de neuf ans.

Des moutons naissent en Uruguay, transgéniques et phosphorescents

Ces animaux se sont développés normalement à Montevideo. Le gène d'une méduse a été introduit dans leur ADN. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un mouton transgénique phosphorescent, le 23 avril 2013, dans un laboratoire de la fondation IRAUy à Montevideo (Uruguay).  (JAVIER CALVELO / IRAUY / AFP)

Un groupe de scientifiques uruguayens, en partenariat avec l'Institut Pasteur de Montevideo, a annoncé, mercredi 24 avril, avoir fait naître il y a plusieurs mois des moutons génétiquement modifiés phosphorescents. Ce sont les premiers du genre en Amérique latine.

Pour observer le phénomène, il faut placer les animaux sous une lumière ultra-violette. Ils renvoient alors une lumière étrange, car le gène d'une méduse a été introduit dans leur ADN. Nés en octobre 2012 à l'Institut de reproduction animale Uruguay (IRAUy), ces moutons se sont développés normalement et ne présentent aucune autre différence avec leurs homologues non-transgéniques, a ajouté Alejo Menchaca, président de l'Institut.

Les chercheurs veulent tester d'autres gènes

L'opération n'a pas de but en soi, si ce n'est de vérifier l'efficacité de la méthode d'introduction d'un gène étranger dans l'ADN de ces animaux. "Maintenant, nous pouvons travailler avec un autre gène, qui sera d'un plus grand intérêt, pour produire une protéine spécifique", a précisé Alejo Menchaca.

Les chercheurs réfléchissent à la possibilité d'incorporer le gène producteur d'une protéine, déficiente chez des patients, dans le génome d'une brebis. Celle-ci pourrait le produire dans son lait, et la protéine pourrait alors être isolée, pour fabriquer des médicaments plus facilement qu'avec les méthodes actuelles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.