Steve, cet étrange phénomène lumineux qui ressemble à une aurore boréale

Ces manifestations atmosphériques laissent perplexes les scientifiques de l'université de Calgary, qui publient leurs premiers résultats dans la revue "Geophysical Research Letters".

Une photo du phénomène Steve publiée par la Nasa. 
Une photo du phénomène Steve publiée par la Nasa.  (NASA)

Connaissez-vous Steve? Ce phénomène atmosphérique, appelé Strong Thermal Emission Velocity Enhancement (forte augmentation de la vitesse d’émission thermique), est un étrange ruban violet observable sous les mêmes latitudes que les aurores boréales. Or, s'il leur ressemble, Steve n'a rien à voir avec ces dernières, d'après les premiers résultats d'une étude publiée lundi 20 août dans la revue Geophysical Research Letters (en anglais).

Comme le résume le site Motherboard (en anglais), les aurores boréales sont provoquées par l'interaction entre les particules chargées des vents solaires et la haute atmosphère. Or, ce n'est pas le cas de Steve. La preuve : en étudiant un de ces phénomènes survenu en 2008, les scientifiques n'ont pas trouvé trace d'un tel déferlement d'énergie. Les conditions à l'origine des aurores boréales ne sont donc pas les mêmes que pour Steve. 

Alors, comment expliquer ce phénomène lumineux et coloré ? Le mystère demeure. "Pour y répondre, nous avons besoin de faire des simulations. Elles pourraient nous aider à comprendre toutes les dynamiques qui jouent un rôle dans la formation de Steve", explique Bea Gallardo-Lacourt, la scientifique à l'université de Calgary (Canada) qui dirige l'étude. "Nous ne sommes qu'aux prémices d'un sujet de recherche vraiment passionnant, qui pose encore de nombreuses questions."