VIDEO. Sur les traces des pilleurs de sites archéologiques

Selon l'association Halte au pillage, 520 000 objets à valeur historique sont volés chaque année en France.

Voir la vidéo
C.H.BOUDET, M.LABIDI / FRANCE 3

Razzia sur des sanctuaires historiques ou simple passion d'amateurs d'Histoire ? Selon les spécialistes, les pillages de sites archéologiques connaissent une recrudescence en ce moment, à tel point qu'une association anti-pilleurs, Halte au pillage, a été créée. Selon elle, 520 000 objets à valeur historique sont volés chaque année en France.

"Il y a des gens qui vont sur les sites archéologiques la nuit. Ils trouvent dans les ex-cimetières romains des tombes. Dans ses tombes, il y a de l'or, des armes des casques", explique un amateur de fouilles à France 3. Le tout se revendant "plusieurs milliers d'euros", selon Céline Choquenet, archéologue et membre de l'association "Halte au pillage".

Un vigneron de 60 ans est par exemple jugé, mardi 29 juillet, devant le tribunal correctionnel de Meaux (Seine-et-Marne) pour s'être approprié des centaines d'objets ramassés sur des sites archéologiques gallo-romains. Le prévenu, viticulteur dans la Marne, comparait pour "exécution de fouilles archéologiques sans autorisation", "détention de bien culturel" et "vente de découverte archéologique".

Des étudiants en archéologie nettoient une mosaïque de 6 mètres de côté datant de 50 avant notre ère, le 30 juillet 2008 près d\'Alès
Des étudiants en archéologie nettoient une mosaïque de 6 mètres de côté datant de 50 avant notre ère, le 30 juillet 2008 près d'Alès (PASCAL GUYOT / AFP)