L'homme de Néandertal savait, lui aussi, allumer le feu

Les chercheurs sont arrivés à cette conclusion après avoir découvert des bouts de silex taillés vieux de 50 000 ans dans des sites archéologiques français.

La collection de silex taillés du site préhistorique de Castel Merle, à Sergeac (Dordogne). 
La collection de silex taillés du site préhistorique de Castel Merle, à Sergeac (Dordogne).  (PHILIPPE ROY / PHILIPPE ROY)

L'homme de Néandertal savait lui aussi faire du feu en percutant des pierres. C'est ce qu'assurent des chercheurs dans un article, publié jeudi 19 juillet dans la revue Scientific Reports, après avoir analysé plusieurs outils vieux de 50 000 ans retrouvés sur des sites archéologiques français.

Nous apportons la première preuve directe matérielle d'une production de feu régulière et systématique par les Néandertaliens.L'équipe de chercheursdans la revue "Scientific Reports"

"Des briquets qui ont servi à l'homme de Néandertal"

On savait déjà que ce cousin de l'homme se servait du feu. Mais on ignorait jusqu'ici si c'était seulement grâce à des braises naturelles recueillies après des incendies provoqués par la foudre ou si, comme l'homme moderne, il connaissait les techniques pour le produire lui-même. 

Les chercheurs ont identifié des dizaines de silex taillés, porteurs de traces qui semblent indiquer qu'ils pourraient avoir été utilisés pour faire du feu. "Nous avons trouvé les briquets qui ont servi à l'homme de Néandertal à faire le feu", a expliqué à l'AFP Marie Soressi, professeur de préhistoire à l'université de Leiden (Pays-Bas) et co-auteure de l'étude. Ces dizaines de silex montrent qu'il s'agissait bien d'"une technologie répandue chez les Néandertaliens dans cette région il y a environ 50 000 ans", confirme Andrew Sorensen, autre co-auteur de l'étude.