Fouilles à l'abbaye de Cluny : "On a vu tout un petit amas de pièces dégringoler, on a très vite compris que c'était un trésor !"

Anne Baud, enseignante-chercheuse, a raconté à franceinfo sa découverte de milliers de pièces d'or du XIIe siècle à l'abbaye de Cluny (Saône-et-Loire) : "C'est le trésor d'un particulier, mais un particulier assez riche."

Pièces de monnaie découvertes à Cluny (Saône-et-Loire), le 14 novembre 2017.
Pièces de monnaie découvertes à Cluny (Saône-et-Loire), le 14 novembre 2017. (ANNE BAUD / LABORATOIRE ARCHEOLOGIE ET ARCHE / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Un trésor médiéval exceptionnel vient d'être découvert à l'abbaye de Cluny, en Saône-et-Loire, composé de 2 200 pièces de monnaie. "On a très vite compris que c'était un trésor", a raconté mercredi 15 novembre à franceinfo, Anne Baud. L'enseignante-chercheuse à l'université Lyon II a découvert le trésor avec ses étudiants. "Le plus étonnant c'est de trouver cette bourse sous un sol à proximité de l'infirmerie. Quelqu'un l'a caché là, et personne n'est allé le rechercher ensuite".

franceinfo : Comment avez-vous découvert ce trésor ?

Anne Baud : Nous faisons des fouilles chaque année avec les étudiants de l'université Lyon II, sur le site de Cluny. Nous travaillons sur un programme de recherche qui concerne l'ancienne infirmerie de l'abbaye, rasée au XVIIIe siècle. C'est à l'occasion de cette fouille que nous avons découvert ce trésor, à proximité de l'infirmerie, et de façon inattendue bien sûr !

Avez-vous tout de suite compris ce que vous aviez découvert ?

Oui, assez rapidement, parce que dans la paroi verticale qui constitue un des côtés du sondage, nous avons vu une pièce de monnaie qui tombait. Ensuite, on a vu tout un petit amas de pièces dégringoler. On a très vite compris que c'était un trésor. Au départ, on était très heureux, on s'est dit qu'il y avait une cinquantaine de pièces de monnaie : on n'a pas vu qu'il y en avait 2 200, plus une petite bourse en cuir et une bague sigillaire !

De quand date ce trésor ?

Les pièces dateraient de la première moitié du XIIe siècle, aussi bien les deniers clunysiens – des monnaies d'argent frappées dans l'abbaye ou à proximité – et les monnaies arabes, les dinars d'or, qui sont aussi du deuxième quart du XIIe siècle. La bague sigillaire, qui permet de faire des sceaux, est également du début du XIIe siècle, peut-être fin XIe.

Comment expliquer qu'elles se soient retrouvées à l'abbaye de Cluny ?

L'abbaye est au XIIe siècle la plus grande abbaye de la chrétienté occidentale, elle a un rayonnement européen et elle est considérée un peu comme le phare de la chrétienté. Qu'il y ait de la monnaie qui circule, c'est tout à fait normal. Les dinars arabes sont une monnaie qui aurait circulé au début du XIIe siècle parce qu'en France on ne frappait pas encore de monnaie en or à l'époque.

Avez-vous une hypothèse sur le possesseur de ce trésor ?

Le plus étonnant est de trouver cette bourse sous un sol à proximité de l'infirmerie. Quelqu'un l'a caché là, et personne n'est allé la rechercher ensuite. On se tournerait peut-être aujourd'hui vers quelqu'un du monde ecclésiastique, quelqu'un de l'abbaye ou un dignitaire religieux. Cela pourrait aussi être un riche bourgeois, mais l'inscription correspond plutôt à un religieux.

Était-ce vraiment une richesse importante à l'époque ?

Ce n'était pas vraiment un montant phénoménal à l'époque. C'est très difficile de voir ce qu'on pouvait acheter avec ça, mais ce n'est pas LE trésor de l'abbaye. C'est le trésor d'un particulier, mais un particulier assez riche.