Cimetière médiéval découvert au Mont-Saint-Michel : "Ce sont les premiers habitants qui sont enterrés là"

Les dernières découvertes des fouilles menées au Mont-Saint-Michel ont été dévoilées, samedi. Elles ont mis au jour le cimetière des premiers habitants du Mont, et la "morphologie du premier village". 

Une trentaine de squelettes avaient été découverts en janvier 2017.
Une trentaine de squelettes avaient été découverts en janvier 2017. (CAMILLE LABROUSSE / RADIO FRANCE)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Des fouilles, menées depuis près d'un an au Mont-Saint-Michel, ont permis de découvrir la présence d'un cimetière médiéval datant au moins du XIIIe siècle, rapporte France Bleu Cotentin. Les dernières découvertes ont été présentées samedi 11 novembre, lors d'une conférence à l'abbaye du Mont-Saint-Michel. Une quarantaine de sépultures a été mis au jour lors de deux chantiers de fouilles, avec des squelettes plus ou moins bien conservés.

Une partie du tout premier cimetière du Mont-Saint-Michel a été découverte, alors que les chercheurs le pensaient complètement détruit, explique Elen Esnault, l'archéologue de l'Inrap qui a dirigé ces fouilles en janvier 2017 : "On a trouvé une quarantaine de sépultures en place, voire plus, puisque certaines sépultures sont partiellement conservées", détaille-t-elle.

On sait aujourd'hui que ce sont les villageois qui étaient enterrés là. Ce ne sont pas des moines, ni des pèlerins

Elen Esnault, archéologue de l'Inrap

à franceinfo

"On sait que le cimetière est antérieur au XIIIe siècle. C'est le premier cimetière, donc ce sont les premiers habitants du Mont-Saint-Michel qui sont enterrés là", révèle l'archéologue de l'Inrap. Pour s'assurer de l'époque à laquelle les sépultures ont été déposées, les scientifiques vont devoir réaliser des datations au carbone 14, début 2018.

Les vestiges montrent aussi que le village à l'époque médiévale s'étendait jusqu'au bas du rocher : "On sait maintenant qu'il s'étendait plus largement en bas du rocher que ce qu'on imaginait à l'origine. On l'imaginait plutôt en hauteur et assez restreint, et finalement, le premier village était assez développé", explique Elen Esnault.  

Le Mont-Saint-Michel a été construit en deux temps

"C'est intéressant pour la connaissance du village puisqu'on a des éléments sur la morphologie du premier village", ajoute l'archéologue. "Et puis, au XIIIe siècle, lorsqu'on reconstruit l'enceinte en pierre, on réduit un petit peu la superficie du village, et notamment on abandonne une partie du cimetière", précise-t-elle.

Autre découverte, de la vase et du sable, puis dessous, des éboulis. Ils pourraient correspondre au tout premier village, qui pourrait dater du VIIIe ou IXe siècle, selon les premières estimations des scientifiques. Cela montre, expliquent les archéologues, qu'il y a eu une première occupation du Mont-Saint-Michel, puis un abandon de cette zone, avant une nouvelle occupation, dont témoigne la présence du cimetière.  

Les fouilles dans le cloître confirment également que la Merveille a été construite en deux temps. Une première partie date d'avant les incendies de 1204, alors que le cloître a été reconstruit après.