Zones rurales : de rares médecins s'installent dans les déserts médicaux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Zones rurales : de rares médecins s'installent dans les déserts médicaux
Article rédigé par
C. Le Goff, M.Cieutat, M.Masnada, B. Al Hamwi - France 3
France Télévisions

L'accès aux soins se dégrade dans les campagnes françaises : au moins 158 cantons n'ont pas de médecins, selon l'Association des maires ruraux, contre 91 en 2010. Certains jeunes médecins, heureusement, font le choix d'exercer dans ces zones reculées.

Certaines régions de France connaissent une pénurie de médecins. De nombreux habitants effectuent des dizaines de kilomètres pour pouvoir se faire soigner. De jeunes médecins ont décidé de se rendre dans ces zones rurales. C’est le cas notamment de Mathieu Binet, 36 ans, qui a décidé de changer radicalement de vie. D'urgentiste à Beauvais (Oise), il est passé médecin généraliste en Lozère.

Un changement de vie

Il justifie cette décision par un calvaire vécu lorsqu’il travaillait aux urgences. "Quand, on est aux urgences, on ne fait jamais de pause, parce qu'il faut aller vite. On n’a pas le temps de s’occuper des gens. J’y allais à reculons, je faisais des cauchemars, je n’avais pas envie d’y aller. Je n’en pouvais plus !", raconte-t-il. En Lozère, près de la moitié des médecins a plus de 60 ans. Alors, son arrivée dans un village de 515 habitants est un événement. "Ici, ça a une valeur essentielle, parce que dès qu'il y a un problème, les gens font une dizaine de kilomètres", explique un habitant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.