Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Traitement de la DMLA : 200 millions pourraient être économisés

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FREDERIQUE PRABONNAUD, PACOME LE MAT, TRISTAN LE BRAS - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Utilisé pour traiter la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) lLucentis vaut près de 900 euros par injection. Mais il pourrait être remplacé par l'Avastin, qui ne coûte 30 euros. A condition qu'un décret ministériel en ce sens soit publié.

La situation semble scandaleuse, mais elle s'éternise. Deux médicaments peuvent soigner la dégénérescence visuelle appelée dégénérescence maculaire liée à l'âge, la DMLA, qui touche 600 000 personnes sont touchées en France. Le produit qui est utilisé et prescrit vaut près de 900 euros par injection : il s'agit du médicament Lucentis. L'autre médicament qui pourrait être injecté, l'Avastin, n'est vendu que 30 euros, mais n'est pas prescrit pour le moment. Il suffirait d'un décret du ministère de la Santé pour qu'il le soit, ce qui permettrait de faire de substantielles économies, avec les mêmes effets pour les patients.

Les dépenses liées au Lucentis ont coûté 400 millions d'euros à la Sécurité sociale en 2012, alors que l'assurance-maladie recommande au gouvernement 2,48 milliards d'euros d'économies pour le budget 2014 de la Sécurité sociale, avec notamment de nouvelles baisses de prix de certains médicaments. Quelque 750 millions peuvent être économisés en baissant notamment les tarifs du médicament Lucentis, ou en le remplaçant par l'Avastin.

Le député socialiste Gérard Bapt refuse, depuis plusieurs années, "cette rente de situation" du laboratoire Roche, qui fabrique les deux médicaments. Il demande aux autorités sanitaires "d'agir sur le plan juridique, mais aussi en matière de prix" pour faire des économies.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.