VIDEO. Le témoignage d’un père face à la trisomie

Fabien Toulmé est un père de famille de 34 ans. Le sol s’est dérobé sous ses pieds lorsqu’il a appris que sa fille était trisomique. Il raconte son histoire dans une bande dessinée sans rien éluder : le rejet, les doutes et puis l’amour.

FRANCE 2

Un matin de mai 2009, Fabien Toulmé fait la connaissance de sa deuxième fille, Julia, née par césarienne. "Quand je suis entré dans la pièce dans laquelle elle était lavée par une infirmière, son visage m’a interpellé", explique le père de famille.
Ensuite, vient l’annonce. "C’est un choc. Deux heures avant la naissance, on attend un enfant et un événement extraordinaire et joyeux. En deux ou trois heures, on bascule dans un autre état d’esprit. C’est assez troublant", confie celui qui a eu besoin de raconter ses premières minutes difficiles dans une bande dessinée appelée "Ce n’est pas toi que j’attendais".

"Les premiers jours, on a pleuré"

La peur, la colère, l’incompréhension, tout se mélange. "Les premiers jours, on a pleuré", confie-t-il à la journaliste de France 2. "Pendant les premiers mois, je n’avais pas l’impression d’être face à ma fille. Donc je n’avais pas envie de m’en occuper. Je faisais le minimum pour me donner bonne conscience, mais je ne pouvais pas la prendre dans mes bras ni lui faire de câlins. Il fallait que je fasse le deuil de l’enfant que j’avais imaginé pour accueillir la nouvelle", analyse Fabien Toulmé.
C’est lorsque sa fille subit une opération du cœur qu’il se sent inquiet et commence à ressentir de l’amour. Un cap est franchi. "Aujourd’hui il n’y a pas de différence dans les sentiments que je ressens pour mes deux filles".

Le JT
Les autres sujets du JT
Extrait d\'un karyotype présentant une trisomie du 21. 
Extrait d'un karyotype présentant une trisomie du 21.  (CAVALLINI JAMES / AFP)