Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Envoyé spécial. Mieux vivre la schizophrénie grâce aux chiens

Stéphane s’habille, sort, joue et reste "cohérent", malgré la maladie, grâce à la relation qu’il a nouée avec les chiennes de l’infirmier "cynothérapeute" de son hôpital psychiatrique.

FRANCE 2 / HELENE GATEAU

Des bouffées délirantes, parfois violentes, et une paranoïa aiguë ont longtemps anéanti le quotidien de Stéphane, schizophrène interné dans un hôpital psychiatrique à Amiens. Sa chambre était vide, mais depuis qu’il a expérimenté la "médiation animale", il y a accroché des photos, des dessins, qui représentent Luna, Zoé, Fatou ou Evy, les chiennes de William Lambiotte, l’infirmier "cynothérapeute" de l’hôpital.

Sans les chiens, il "explose"

Aujourd’hui, il accomplit ce qui était impensable il y a quelques années, il s’habille, il sort, il joue… Sa seule motivation : les chiens. "Si on n’avait pas les chiens dans cette pièce, jamais Stéphane ne supporterait d’être posé comme ça, jamais il n’intégrerait la règle du jeu […]. Il suffirait de faire sortir les chiens et dans trente secondes, Stéphane serait méconnaissable. Ça peut paraître anodin mais c’est le résultat d’une prise en charge de plusieurs années", rappelle l’infirmier. Stéphane le dit avec ses mots : "Quand je suis avec les chiens, je me sens bien, sinon j’explose…"

Extrait de "Des animaux au secours des hommes. Carte blanche à Hélène Gateau, vétérinaire", diffusé dans "Envoyé spécial " le 9 juin.