VIDEO. Des cellules souches greffées sur un cœur d'une femme, une avancée française

Une patiente de 68 ans atteinte d'insuffisance cardiaque sévère a été greffée par une équipe du service de chirurgie cardiovasculaire de l'hôpital européen Georges Pompidou à Paris.

JOSEE BLANC-LAPIERRE et PASCAL STELLETA - FRANCE 2

Elle va bien, deux mois et demi après l'opération : "Tout se passe bien, je suis calme." Une patiente de 68 ans qui souffrait d'une altération de sa fonction cardiaque a subi une greffe de cellules cardiaques, dérivées de cellules souches embryonnaires, a été réalisée le 21 octobre 2014 par le professeur Philippe Menasché et son équipe du service de chirurgie cardiovasculaire de l'hôpital européen Georges Pompidou, à Paris. Les médecins français parlent d'un essai novateur, une importante avancée médicale.

Les cellules souches embryonnaires, un fort potentiel thérapeutique

Les jeunes cellules cardiaques obtenues à partir des cellules souches embryonnaires en laboratoire ont été posées sous forme de patch sur la zone malade du cœur de la patiente. Un "tri" a été auparavant effectué en laboratoire pour développer un concentré de jeunes cellules cardiaques, en écartant les cellules restées au stade embryonnaire qui comportent un risque de tumeur.

Les cellules souches embryonnaires dites "pluripotentes", représente un fort potentiel thérapeutique car elles sont capables de fabriquer toutes sortes de tissus (cardiaques, musculaires, etc.). Il y a un an, un patient de 77 ans intransplantable avait également été traité. Mais il n'a pas survécu en raison de son mauvais état général et de multiples pathologies, sans que le patch ne soit en cause.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran de l\'animation montrant la greffe du patch sur la partie malade du coeur 
Capture d'écran de l'animation montrant la greffe du patch sur la partie malade du coeur  ( FRANCE 2)