VIDEO. L'anticoagulant Pradaxa inquiète les biologistes

Le syndicat des jeunes biologistes médicaux met en garde contre les risques d'hémorragies entraînés par cette nouvelle classe d'anticoagulant. Il est prescrit à près d'un million de Français pour prévenir les risques d'accident vasculaire cérébral.

CECILE LARONCE et ALEXANDRE DUPONT - FRANCE 3

Le Pradaxa, un anticoagulant de nouvelle génération, est déjà considéré comme dangereux aux Etats-Unis. Les autorités sanitaires françaises, à leur tour, mettent en garde contre les risques d'hémorragies entraînés par cette nouvelle classe d'anticoagulant, apparue depuis 2008, le plus souvent prescrit pour prévenir les risques d'accident vasculaire cérébral. Un million de Français seraient concernés.

"C'est un médicament qui est mis sur le marché sans service médical rendu par rapport aux anciennes molécules, sans antidote connu et surtout sans test permettant de le doser sur des patients", confie le président du syndicat des jeunes biologistes médicaux à nos confrères de France 3. Son syndicat a adressé, vendredi 20 septembre, une lettre à la ministre de la Santé pour tirer la sonnette d'alarme sur le Pradaxa.

Ce médicament est prescrit contre les problèmes de coagulation : les embolies, les infarctus, les phlébites ou encore les AVC, en remplacement du Previscan, qui nécessitait un suivi médical lourd. 

Le Pradaxa est prescrit depuis 2008 en France.
Le Pradaxa est prescrit depuis 2008 en France. (MAXPPP)