VIDEO. Comment donner plus de chances de survie aux grands prématurés

Selon l'Inserm, le taux de survie des 8 000 grands prématurés qui viennent au monde chaque année en France s'améliore. France 3 revient sur les moyens mis en œuvre pour accompagner ces nouveau-nés.

FRANCE 3

La maternité de Port-Royal à Paris, la plus grande de France, est en pointe pour les soins aux grands prématurés, des bébés venus au monde après moins de sept mois de grossesse. De 8 000 à 8 500 enfants naissent grands prématurés en France chaque année. Selon l'Inserm, leur taux de survie s'améliore, et ce n'est pas seulement dû aux progrès de la médecine.
L'accompagnement des nouveau-nés joue aussi un rôle déterminant. À Port-Royal, Charlotte Large, infirmière puéricultrice, explique aux parents de Léa, 3 jours, comment s'occuper d'elle. "Tout ce qu'ils peuvent faire, on les laisse faire pour qu'ils aient leur place de parents auprès des enfants", confie-t-elle à France 3. 

Les soins au développement sont essentiels

L'intégration des parents et l'adaptation au rythme des enfants font partie de ce qu'on appelle les soins au développement. Ces soins font partie intégrante de la prise en charge. "On essaye de les individualiser, pour chaque enfant et pour chaque famille. [...] Ce sont des points critiques pour le pronostic à long terme de ces enfants", assure le professeur Pierre-Henri Jarreau.
Aujourd'hui, 94% des grands prématurés survivent.

Le JT
Les autres sujets du JT