VIDEO. "C'est la couleur la plus phototoxique pour l'œil" : les dangers de la lumière bleue des écrans

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail a récemment publié une étude sur les risques sanitaires de cette lumière, présente notamment dans les LED.

"C'est mauvais pour la santé sur le long terme." L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) s'est penchée sur les risques que présente la lumière bleue pour notre santé. Après trois ans de travail sur le sujet, elle a publié le 14 mai ses résultats, comme l'indique Le Monde. Présente dans la lumière naturelle du soleil, mais aussi à travers nos écrans à LED, cette lumière "s'est répandue", constate pour franceinfo Dina Attia, coordinatrice à l'Anses. Et elle n'est pas sans risque.

"La lumière bleue, c'est la couleur la plus phototoxique pour l'œil. Elle va engendrer un tas de processus photochimiques qui vont engluer la rétine", présente la scientifique, qui cite notamment des cas précoces de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Le principal danger n'est pas lié à l'intensité de la lumière, mais à l'heure à laquelle on y est exposé. "Si l'on s'y expose la nuit, ça décale l'heure du coucher et ça altère la qualité du sommeil. Mal dormir, ça a des effets sur le long terme", continue Dina Attia. 

Lâcher l'écran "deux heures" avant de dormir

Face à ces risques, l'Anses apporte quelques conseils. "On invite le consommateur à choisir des éclairages peu riches en bleu, avec des températures de couleur inférieures à 3 000 kelvins", indique Dina Attia. Concernant les écrans, l'idéal serait de s'en écarter "deux heures avant le coucher". "Maintenant, on sait que c'est un peu compliqué. Ce que l'on peut recommander, c'est de diminuer la luminosité de son smartphone et d'orienter [sa] couleur vers [du] jaune."

L\'Anses alerte, le 14 mai 2019, sur les risques de la lumière bleue sur la santé. (Photo d\'illustration)
L'Anses alerte, le 14 mai 2019, sur les risques de la lumière bleue sur la santé. (Photo d'illustration) (EUGENIO MARONGIU / CULTURA CREATIVE / AFP)