Vers une réforme de la visite médicale

Le syndrome d'épuisement professionnel toucherait plus de trois millions de personnes en France. Le gouvernement a publié, le 26 mai, un rapport sur la médecine du travail qui promet de revoir la visite médicale.

FRANCE 2

C'est la mesure phare du rapport publié le 26 mai par le gouvernement. La visite d'embauche réalisée par des médecins est souvent primordiale pour détecter des pathologies lors d'un recrutement. Celle-ci serait remplacée par une visite de prévention qui serait effectuée par un infirmier. La visite de contrôle aurait lieu tous les cinq ans, au lieu de deux actuellement. Car les visites sont peu pertinentes, selon le rapport.

Licenciement d'un salarié inapte

Pour les postes à risques, les conducteurs de train ou les métiers manuels, le gouvernement souhaite par contre renforcer le suivi médical. La dernière recommandation du rapport est très controversée. Elle propose d'instaurer la possibilité de licencier un salarié jugé inapte à la pratique du travail et qui aurait refusé une adaptation de poste ou un reclassement. En France, on compte aujourd'hui un médecin du travail pour 3 500 salariés. Un chiffre trop bas, selon les praticiens, pour assurer un suivi correct.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'implant antilombalgie développé par la société Mainstay Medical pourrait être commercialisé en Europe à la fin 2015.
L'implant antilombalgie développé par la société Mainstay Medical pourrait être commercialisé en Europe à la fin 2015. (BURGER / PHANIE / AFP)