Vérités et contre-vérités sur les poux

Sur le plateau de France 2, Julie Beckrich démêle le vrai du faux concernant les poux. Non, il n'existe pas de "tête à poux" !

FRANCE 2

Les poux sont le cauchemar de bien des parents. Les enfants en sont les premières victimes. Cependant, si on repère des poux et lentes, il n'est pas nécessaire d'entamer un grand nettoyage de toute la maison. "Le nid du pou est le cuir chevelu. Il a une durée de vie limitée quand il ne peut pas se nourrir de sang", explique Julie Beckrich. Il est cependant utile de bien nettoyer ce qui est en contact avec les cheveux.

Les cheveux courts pas épargnés

Aucune étude ne prouve que certaines têtes sont plus propices aux poux. "C'est plutôt dans les comportements de l'enfant qu'il faut chercher : s'il prête son bonnet, son écharpe, s'il est en contact avec les têtes de ses copains, c'est peut-être pour ça qu'il attrape des poux", poursuit la journaliste de France 2.

Enfin, avoir des cheveux courts ne protège pas des parasites. "C'est à la racine que le pou se niche. Donc longs ou courts, ils se feront leur place", déclare Julie Beckrich. Par contre, on repère mieux les poux dans des cheveux courts, et ces derniers sont plus faciles à traiter.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Agence régionale de santé (ARS) de Midi-Pyrénées a été informée par des pharmaciens que certains de leurs clients faisaient usage de produits vétérinaires contre les poux sur l\'homme.
L'Agence régionale de santé (ARS) de Midi-Pyrénées a été informée par des pharmaciens que certains de leurs clients faisaient usage de produits vétérinaires contre les poux sur l'homme. (KEVIN DYER / E+ / GETTY IMAGES)