Cet article date de plus d'un an.

Vaccin : le transport et la conservation, des enjeux de taille

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccin : le transport et la conservation, des enjeux de taille
France 3
Article rédigé par
A.C. Roth, France 3 Régions, C. Apiou - France 3
France Télévisions

La France se prépare d’ores et déjà à réceptionner et conserver les vaccins anti-covid. Un défi logistique de taille pour plusieurs raisons.

Du côté de la France, c’est l’Europe qui négocie avec les laboratoires, qui examinent encore les demandes d’autorisations de mise sur le marché pour les vaccins de Pfizer, BioNTech et Moderna. Mais selon le Premier ministre Jean Castex, 100 millions de doses ont été pré-commandées. Des doses que la France se prépare à réceptionner et à conserver dans des congélateurs très spéciaux. "Je vais vous présenter le congélateur qui vient d’arriver", explique un pharmacien de Roubaix (Nord) aux équipes de France Télévisions.

Explosion des commandes de congélateurs

En effet, il ne veut pas être pris de court. "Depuis le temps de la crise du covid on est toujours un peu en rupture de chaque produit : on était en rupture de masques, d’alcool. Donc là j’ai préféré prendre les devants", explique Alexandre Mallet. Car stocker les vaccins anti-covid va être un défi logistique. Les plus avancés, ceux de Pfizer et de Moderna, doivent être conservés respectivement à -70 et -20 degrés. En région lyonnaise, Froilabo a vu ses commandes s’envoler. C’est la seule PME en France capable de produire des congélateurs atteignant -100 degrés. Ils peuvent contenir 300 000 doses de vaccins.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.