Épidémie de rougeole : les parents qui refusent les vaccins sont une "vraie plaie", d'après un médecin

Une épidémie de rougeole sévit en France et en Europe, alors que de plus en plus de familles refusent de faire vacciner leurs enfants. 

80% des Français sont vaccinés contre la rougeole (illustration).
80% des Français sont vaccinés contre la rougeole (illustration). (FRANCK DUBRAY / MAXPPP)

Forte fièvre, grosse toux, grande fatigue, éruption cutanée : les cas de rougeole atteignent des records en Europe. Inquiète, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a comptabilisé 41 000 cas depuis janvier 2018. Cette maladie, l'une des plus contagieuses au monde, peut être fatale. En France, trois personnes en sont mortes depuis le début de l'année.

L'OMS lance donc un appel à la vaccination. Mais pour les médecins, ce n'est pas forcément facile, car certains patients font de la résistance. Benoît lui, ne vient pas se faire vacciner contre la rougeole, dans le cabinet de son médecin généraliste, dans le 15e arrondissement de Paris. Il l'a déjà fait, ainsi que ses enfants.

Pour ce père de famille, ceux qui refusent de le faire sont complètement inconscients. "Je trouve ça stupide, déclare-t-il. Ils mettent en danger la vie des autres, y compris de leurs enfants, qui peuvent mettre en danger aussi la vie des autres. C'est inconscient."

De plus en plus de parents sceptiques

Un malade peut contaminer jusqu'à 20 personnes. Comme la transmission se fait pas voie aérienne, la propagation peut être très rapide. Pour éliminer la rougeole, il faut que 95% de la population soit vaccinée. La France en est à 80%.

Le docteur Jean-Louis Bavoux n'a jamais eu de cas. Mais il reçoit fréquemment des parents qui ne veulent pas faire vacciner leurs enfants et cela l'inquiète. Il raconte qu'il "rencontre de plus en plus de mères qui se méfient des effets nocifs hypothétiques des vaccinations contre la rougeole. Selon elles, ça peut entraîner des maladies neurologiques, des malformations." Il lui arrive de recevoir des mamans qui lui disent qu'elles réfléchissent, qu'elles vont revenir et qui finalement ne reviennent jamais.

C'est une vraie plaie parce que tant que des gens peuvent transmettre la maladie, on est menacés par ce fléauLe docteur Jean-Louis Bavouxà franceinfo

La vaccination contre la rougeole est obligatoire en France pour tous les enfants nés depuis le 1er janvier 2018.