Vaccination contre le coronavirus : le retard de la France suscite des interrogations

La vaccination contre le coronavirus met du temps à se mettre en place en France. Dimanche 3 janvier, une semaine après le lancement de la campagne, seules quelques centaines de doses ont été administrées.

Les lenteurs de la campagne de vaccination contre le coronavirus en France interrogent. L'Académie des sciences a publié une tribune dimanche 3 janvier au matin : elle souhaite "accélérer le processus de vaccination de nos concitoyens et utiliser les doses vaccinales dès leur disponibilité". "On peut vraiment comprimer la phase de décision pour les résidents et pour les personnels des Ehpad (Établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes)", estime Pascale Cossart, biologiste et membre de l'Académie des sciences.   

Ouvrir un centre de vaccination en mairie

L'experte suggère la mise en place de centres de vaccination publics, "où, même ceux qui ne sont pas dans les premiers prioritaires et qui souhaitent se faire vacciner, puissent se faire vacciner". En parallèle, Geoffroy Boulard, le maire du XVIIe arrondissement de Paris, avait proposé dès cet été d'ouvrir un centre de vaccination dans sa mairie. Il n'a toujours pas de réponse des autorités sanitaires. "Le retard sur la vaccination est tout à fait inacceptable", dénonce-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une infirmière administre une dose de vaccin contre le Covid-19 à un résident d\'un Ehpad de Bobigny (Seine-Saint-Denis), mercredi 30 décembre 2020.
Une infirmière administre une dose de vaccin contre le Covid-19 à un résident d'un Ehpad de Bobigny (Seine-Saint-Denis), mercredi 30 décembre 2020. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)