Santé : des initiations au sport contre l'obésité

Une étude inquiétante révèle que plus d'un Français sur deux de plus de 30 ans est en surpoids ou obèse. Un problème majeur de santé publique plus prononcé encore dans les milieux défavorisés.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mienelle Elana se donne trois mois pour se remettre au sport et perdre du poids. Cela commence chez elle à La Courneuve en Seine-Saint-Denis par deux heures de marche nordique. "J'essaye au lieu des rester à la maison. Même si on est un peu âgé, il faut tenir la forme", explique Mienelle. En cinq minutes déjà, les écarts se creusent. Chaque femme se laisse porter par le groupe à son rythme.

Ne dégoûter personne de l'effort physique.


Elles font jusqu'à cinq heures de sport par semaine : aquagym, musculation ou marche, assistées d'un éducateur sportif. Certaines femmes en surpoids sont là sur les conseils de leur médecin. "On prépare nos activités physiques en fonction du certificat médical de non-contre-indication", explique Martin Roynette, éducateur médico-sportif. Il faut surtout y aller en douceur pour ne dégoûter personne de l'effort physique. C'est l'un des trop rares moyens de lutte contre l'obésité. Un diététicien pourra leur donner des conseils de nutrition.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les gens en surpoids perdent entre zéro et trois ans d\'espérance de vie, les obèses entre un et six ans, tandis que les grands obèses perdent entre un et huit ans.
Les gens en surpoids perdent entre zéro et trois ans d'espérance de vie, les obèses entre un et six ans, tandis que les grands obèses perdent entre un et huit ans. (ROBERT SCHLESINGER / PICTURE ALLIANCE / AFP)