Rugby : "On est un des rares sports qui change régulièrement ses règles pour la sécurité des joueurs", affirme un entraîneur

Sylvain Begon, entraîneur de l'équipe Espoirs du FC Grenoble a réagi vendredi sur franceinfo après la promesse de la FFR et de la Ligue nationale de rugby de réformer la catégorie Espoirs.

Sylvain Begon, le 2 mars 2013.
Sylvain Begon, le 2 mars 2013. (DAMIEN GAUTIER / MAXPPP)

"On est un des rares sports qui change régulièrement ses règles pour améliorer le spectacle mais aussi pour la sécurité des joueurs", a réagi vendredi 21 décembre sur franceinfo Sylvain Begon, entraineur de l'équipe Espoirs du FC Grenoble, après la promesse de la Fédération française de rugby (FFR) et de la Ligue nationale de Rugby (LNR) de réformer la catégorie Espoirs. Un jeune joueur du Stade Français, Nicolas Chauvin est mort le 12 décembre dernier, après un plaquage en plein match. "Il faut continuer à travailler dans ce sens-là pour éviter ce genre de drame", a-t-il ajouté.

Promouvoir le jeu d'évitement 

"Souvent, il y a des garçons qui parce qu’ils sont fatigués se baissent un peu moins bien ou attaquent un peu haut, mais c’est vrai qu’aujourd’hui il y a beaucoup d’engagement, la première ligne défensive est souvent très dense. C’est le rôle des éducateurs dès le plus jeune âge, de promouvoir le jeu d’évitement, plutôt que de se rentrer dedans pour se rentrer dedans, faire des passes, jouer les espaces libres", a expliqué l'entraineur de l'équipe Espoirs du FC Grenoble.

"J’ai aussi deux enfants qui jouent au rugby, je suis en plus éducateur. Si mon sport était si dangereux que ça, j’enlèverais mes enfants tout de suite, mais c’est un sport qui est tellement beau, il ne faut pas le condamner trop vite et il faut continuer à œuvrer pour que les choses s’améliorent", a insisté Sylvain Begon.