Rugby : Nicolas Chauvin, joueur du Stade français, est mort à 18 ans après son arrêt cardiaque lors d'un match dimanche

Le troisième ligne ne s'est pas relevé, dimanche à Bègles (Gironde), après un plaquage qui lui a fracturé une vertèbre cervicale.

Le drapeau du club de rugby du Stade Français, au stade Jean Bouin, à Paris, le 8 décembre 2017.
Le drapeau du club de rugby du Stade Français, au stade Jean Bouin, à Paris, le 8 décembre 2017. (PIERRE CHARLIER / DPPI / AFP)

Le rugbyman de l'équipe Espoirs du Stade français Nicolas Chauvin, victime d'un arrêt cardiaque, dimanche, en plein match à Bègles (Gironde), est mort mercredi 12 décembre, à l'âge de 18 ans, a annoncé son club.  Nicolas Chauvin ne s'était pas relevé après un plaquage, à la 5e minute du match, face aux Espoirs de Bordeaux-Bègles au stade Moga.

Dimanche, un "traumatisme cervical" "occasionné un arrêt cardiaque et une anoxie cérébrale", selon le Stade français. Le match a été arrêté et Nicolas Chauvin a été pris en charge par le staff médical du club girondin, qui a prodigué un massage cardiaque pendant près de 20 minutes et lui a posé un canule. Lorsque les pompiers et le Samu sont arrivés sur les lieux, le pouls du joueur, toujours inconscient, était reparti et il a été transporté à l'hôpital. Nicolas Chauvin a ensuite été "opéré en urgence d'une fracture de la deuxième cervicale", selon le Stade Français. Le joueur était en réanimation depuis l'opération.