Environnement : les adeptes du plogging font leur jogging tout en ramassant des déchets

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Environnement : les adeptes du plogging font leur jogging tout en ramassant des déchets
France 2
Article rédigé par
T. Paga, M. Beaudouin, T. Paulin, V. Heurtel - France 2
France Télévisions

Les ploggeurs sont des coureurs qui ramassent des déchets pendant leur course à pied. Équipés de gants et d'un sac poubelle, ils peuvent ramasser plus d'un kilo de saletés.

Quatre joggeurs nantais se sont lancés dans le plogging : ils ont décidé d'agir pour la planète en ramassant des déchets pendant leur course à pied. "Il faut faire l'effort de plier les jambes, du coup, ça renforce ce qu'on appelle la pliométrie. Même pendant la course, on va faire cet effort-là de se baisser, et de repartir", explique Nicolas Lemonnier, président de Run Eco Team. Et les ordures sauvages, dans la rue, sur les rives du fleuve ou dans les stades, ce n'est pas ce qui manque.

30 000 ramasseurs courent en France

Leurs seuls accessoires sont une paire de baskets, des gants et un sac-poubelle. Ils courent depuis 2016, et partout où ils vont, leur démarche écologique attire l'attention. À la fin de la couse, chacun a ramassé 1,5 kilo de saletés. Nicolas Lemonnier a lancé le concept sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, près de 30 000 ramasseurs courent en France, et bien d'autres encore dans 84 pays du monde. Le président de Run Eco Team a même été invité à San Francisco (États-Unis) par le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, qui lui a fait profiter de ses conseils.

Une initiative d'autant plus bienvenue que le nombre de déchets est "colossal" en France, comme le rappelle la journaliste Valérie Heurtel sur le plateau du 13 Heures de France 2, mercredi 14 avril. "520 000 tonnes de déchets en 2018, selon l'association Gestes propres. Ça représente le poids de 52 Tour Eiffel", précise la journaliste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sport et santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.