VIDEO. Enfants atteints d'autisme : le danger des traitements alternatifs

Faute de traitements efficaces, de plus en plus de parents se tournent vers des solutions alternatives pour soigner leurs enfants atteins d'autisme. Voilà pourquoi c'est dangereux selon Olivia Cattan de SOS Autisme.

BRUT

"Il faut faire attention, c'est la santé de nos enfants qui est en jeu." Des "traitements alternatifs" pour soigner l'autisme ? Un danger selon la Présidente de SOS Autisme France Oliva Cattan. Elle lance l'alerte… En effet, des méthodes comme l'usage du cannabis, des antibiotiques, des antiparasitaires, sont souvent proposées dans des groupes sur les réseaux sociaux. "Ce qui m'a quand même surprise, c'est qu'il n'y ait aucun protocole de fait autour de ça", s'inquiète Olivia Cattan.

1 % de la population française serait touchée par l'autisme, un trouble neuro-développemental dont l'origine est probablement multiple. "C'est vrai que les parents sont dans une espèce de désespoir, les méthodes éducatives ça coûte cher, une psychologue c'est 70 euros de l'heure environ, donc il faut aussi avoir les moyens de payer tout ça, ce n'est pas remboursé par la Sécurité sociale", estime Olivia Cattan laquelle estime qu'il est du devoir de l'État de faire "bouger la recherche et les protocoles".

VIDEO. Enfants atteints d\'autisme : le danger des traitements alternatifs
VIDEO. Enfants atteints d'autisme : le danger des traitements alternatifs (BRUT)