VIDEO. Bureaux avec piscine, bénévoles rémunérés : l’Ordre des médecins critiqué

Des dérives préoccupantes, de sérieux dysfonctionnements : la Cour des comptes juge sévèrement l'Ordre des médecins dans son dernier rapport. Un siège régional luxueux avec jardin et piscine, des indemnités élevées, des remboursements de frais abusifs…

Que fait l’Ordre des médecins des cotisations, obligatoires, versées par ses adhérents ? La Cour des comptes a mené l’enquête et découvert que certains représentants de la profession, bénévoles, touchent aussi des indemnités confortables. Et pour tenir leurs réunions, ne s’offrent rien de moins qu’une villa... avec piscine !   

Sur les hauteurs de Marseille, une demeure de 318 mètres carrés avec piscine et vue dégagée : c’est le siège de l’Ordre des médecins en Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui compte ici seulement 3 salariées. La propriété a coûté plus de 2,8 millions € à l’achat et en travaux… dont 72 000 €, rien que pour la piscine. Cette dépense fait tiquer la Cour des comptes, qui évoque dans son dernier rapport une “gestion dispendieuse” de l’Ordre des médecins, l’organisation professionnelle chargée de les représenter.  

Son président, le Dr Patrick Bouet, conteste : « Non, ce n’est pas dispendieux dans la mesure où il faut accueillir correctement les interlocuteurs de l’Ordre. L’Ordre c’est une structure chargée par la loi de représenter la profession. Ça ne se fait pas dans une cabane de chantier au fond d’un terrain vague ! » Le représentant de l’Ordre dans la région a tout de même décidé de déménager.   

Des « bénévoles » qui touchent jusqu’à 9000 € par mois  

Le rapport de la Cour des comptes ausculte les 85 millions € de budget annuel de l’Ordre des médecins, qui tire ses ressources des cotisations obligatoires des 300 000 praticiens de France. Que fait-il de tout cet argent ? La Cour pointe les indemnités versées aux élus de l’Ordre, officiellement “bénévoles” : jusqu’à 9 000 euros bruts par mois… Les magistrats s’en étonnent mais c’est légal, rappelle l’Ordre.  

Les sages dénoncent aussi « des remboursements de frais abusifs ». Comme ce médecin, qui jusqu’à l’an dernier, pour venir siéger à l’Ordre à Paris, établissait des factures de 200 € pour chaque nuit passée dans son appartement de la capitale. En tout, 29 520 euros de remboursements sur 3 ans, non déclarés au fisc. Un courrier du Conseil de l’Ordre adressé à ce médecin en 2015, montre que l’institution ne contrôlait pas ses factures : “Notre structure ne procèdera à aucune vérification,” lui écrit le trésorier le 18 mars 2015. Depuis l’an dernier, l’Ordre ne rembourse plus que les nuits à l’hôtel.  

Ce rapport de la Cour des Comptes confirme les doutes du Dr Bernard Coadou du Mouvement d’Insoumission aux Ordres Professionnels, sur cet Ordre que les médecins n’osent guère critiquer, car il a le pouvoir de leur interdire d’exercer : « C’est vrai que c’est une institution qui fait peur, c’est un lobby puissant. Si vous vous affrontez à lui c’est à vos risques et périls. »  

L’Ordre des médecins conteste les conclusions de la Cour des Comptes, mais précise tout de même qu’il mettra en œuvre ses prescriptions. Même si la potion est amère.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Bureaux avec piscine, bénévoles rémunérés : l’Ordre des médecins critiqué
Bureaux avec piscine, bénévoles rémunérés : l’Ordre des médecins critiqué (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)