Sarthe : inquiétude et émotion lors des adieux d'un médecin de campagne

Publié
Sarthe : inquiétude et émotion lors des adieux d'un médecin de campagne
Article rédigé par
A-C.Roth, M.Birden, N.El Abid, E.Urtado - France 2
France Télévisions

À Guécélard, dans la Sarthe, l'indispensable médecin généraliste a pris sa retraite, vendredi 31 décembre. La dernière tournée du docteur a été marquée par de l'émotion, mais aussi par de l'inquiétude : celle de ne pas retrouver de médecin après son départ.

Une page se tourne à Guécélard, une petite commune de la Sarthe de 3 000 habitants. Geneviève Poiré, la dernière médecin de la ville, prend sa retraite après 33 ans passés à y soigner. "On ne réalise pas tout à fait, quand on retire la plaque. Comme a dit un de mes patients : médecin un jour, médecin toujours", confie-t-elle. Jusqu'au dernier jour, le carnet de rendez-vous a été plein. Elle n'a pas trouvé de successeur, aussi les patients sont inquiets. "Concrètement, on va se retrouver à appeler (…) le numéro d'urgence qui nous donnera un rendez-vous dans les hôpitaux les plus proches, qui ne sont pas à moins de 30 km de chez nous", confie Amélie Ouvrad, maman d'un petit Léon de 22 mois. 

Pas de médecin remplaçant 

La seule solution pour les patients est de se tourner vers Le Mans (Sarthe), à 16 km. "Les allers-retours Le Mans, ce sont des frais supplémentaires, et on n'a pas des retraites de luxe", déplorent Michel et Marlène Chapeau. En 33 ans, le docteur Poiré a accompagné, soigné et rassuré plusieurs générations de patients. "Quand ça ne va pas, c'est notre confidente. Et il y a eu des choses de ma vie qui ont fait que le docteur Poiré, elle était présente", confie Gaëtanne Renaudin, très émue. Si le docteur Poiré reconnaît être "un peu émue", elle déclare avoir "simplement essayé de faire [s]on métier du mieux [qu'elle] pouvait". Dans le canton, la moitié des médecins a pris sa retraite au cours des cinq dernières années.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.