Le nombre de bébés vaccinés augmente en France

A l’occasion de la Semaine européenne de la vaccination, qui débute le 24 avril, la ministre de la Santé a dressé un bilan de la réforme de l’obligation vaccinale pour les enfants.

C’est l’une des réformes phares de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Depuis le 1e janvier 2018, tous les bébés doivent recevoir onze vaccins obligatoires. Plus d’un an après sa mise en œuvre, le bilan de cette mesure est positif. Selon les chiffres de Santé publique France, la proportion d’enfants immunisés avec un vaccin hexavalent (hépatite B, diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche et Haemophilus influenzae de type b) est passé en un an de 93,1 % à 98,6 % chez les nourrissons âgés de 7 mois.

La hausse la plus importante concerne le méningocoque C, dont la couverture vaccinale est passée de 39% en 2017 à 75% en 2018. Ce vaccin contre la méningite, peut être réalisé dès l’âge de 5 mois. Et ces résultats ont déjà un impact positif : en un an, on est passé de dix-sept cas de méningites chez l’enfant de moins de un an, à quatre cas. Pour ce qui est de la rougeole, il n’est pas possible de dire pour le moment quel a été l’impact de l’obligation vaccinale puisque la première dose est recommandée à l’âge d’un an. La ministre de la Santé a fait de la lutte contre cette maladie une priorité.

Le nombre de bébés vaccinés augmente en France
Le nombre de bébés vaccinés augmente en France