Du sang créé à partir de cellules souches

Pourra-t-on bientôt se passer de dons de sang ? Des chercheurs anglais auraient mis au point une méthode pour produire des cellules sanguines en laboratoire, in vitro. Leurs travaux viennent d’être publiés dans la revue Nature Communications.

Mis à jour le
publié le

Fabriquer du sang humain serait possible dans un avenir proche. Des chercheurs anglais disent être parvenus à créer à partir de cellules souches, une sorte d'usine à globules rouges, du sang naturel fabriqué in vitro. Le projet intéresse les médecins et notamment les urgentistes, qui ont régulièrement recours à la transfusion sanguine pour leurs patients en situation d’extrême urgence.

C'est le cas du Pr Frédéric Adnet, chef des Urgences de l’Hôpital Avicenne de Bobigny. Selon lui, "si on arrive à produire des quantités illimitées de sang à partir de cellules souches, on n’aura plus besoin de donneurs ou simplement un petit lot de donneurs pour créer ces quantités de sang. Et donc les hôpitaux auront à leur disposition énormément de sang qui vont pouvoir répondre aux besoins sans limitation."

Une solution pour pallier le manque de donneurs

Chaque année, les réserves de sang diminuent, surtout en été et pendant les épidémies de grippe. Fabriquer du sang serait une solution pour pallier le manque de donneurs. Mais, cela ne résout pas le problème de la conservation du sang. Ce produit ne peut être stocké indéfiniment. Pour s’affranchir de cette limite, il faudrait un sang totalement synthétique, qui fait lui aussi l’objet de nombreuses études très prometteuses.

Malgré ces avancées, il semble difficile de se passer totalement de dons du sang. En effet, il faudrait pouvoir produire en laboratoire assez de sang pour faire face aux besoins des patients et à un prix raisonnable. Or, chaque année, les besoins sont de plus en plus importants à cause de l’allongement de l'espérance de vie et des progrès de la médecine.

Etude de référence : "An immortalized adult human erythroid line facilitates sustainable and scalable generation of functional red cells", Nature Communications 8, 14 March 2017, doi:10.1038/ncomms14750