Don du sang : "Tous les ans l'été est une période difficile, et cette année particulièrement"

À Metz, l'Établissement français du sang s'inquiète de la baisse importante du nombre de donneurs en pleine période estivale, rapporte France Bleu Lorraine Nord. 

Photo d\'illustration don du sang
Photo d'illustration don du sang (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

En Lorraine, l'Établissement Français du Sang lance un appel d'urgence. En effet, cet été il n'y a pas assez de donneurs de sang et les stocks sont au plus bas rapporte France Bleu Lorraine Nord. Un problème récurrent chaque année aux mois de juillet et août car pendant la période estivale, les Mosellans partent en vacances et délaissent les centres de dons.

C'est d'autant plus préoccupant que la durée de vie des produits sanguins est courte : cinq jours pour les plaquettes et 42 pour les globules rouges. En France, 10 000 dons sont nécessaires tous les jours pour répondre aux besoins des malades. Au centre de collecte de Metz, on essaye d'attirer les donneurs par tous les moyens.

Une collation avec des produits locaux

Par exemple proposer une collation alléchante mais surtout rafraîchissante. Les donneurs peuvent goûter aux glaces artisanales de la ferme de Wittoncourt en Moselle. Tout est bon pour attirer les donneurs qui se font rares à Metz selon le docteur Diane Aberrio : "La mobilisation n'a pas été aussi importante que les autres années. C'était très marqué au moment de la Coupe du monde malheureusement, et les fortes chaleurs y sont sûrement pour quelques chose."

Tous les ans c'est une période difficile et cette année ça l'est particulièrement.Le docteur Diane Aberrioà France Bleu Lorraine Nord

Un seuil de don inquiétant

Pour que les stocks soient pleins, le centre de collecte messin devrait avoir environ 55 donneurs par jour. En ce moment, c'est environ une quarantaine qui se présente quotidiennement. "Actuellement on est à neuf jours de stock. Sachant que la cible idéale pour nous c'est 12 et qu'on s'inquiète quand on est en dessous de 10."
Dans la salle de dons, Christelle est donneuse régulière. Tout juste de retour de vacances, elle est venue faire un don grâce aux SMS de mobilisation qu'elle a reçu sur son portable. "J'ai reçu plusieurs messages mais c'est vrai que c'est compliqué. Évidemment tout le monde part et puis il ne faut pas être parti loin, il y a beaucoup de contraintes. Moi je suis partie en Crête mais apparemment il n'y a pas de contre- indication donc j'ai de la chance." 


L'année dernière dans le Grand Est, ce sont 45 000 patients qui ont reçu une transfusion. Pour rappel, un don de sang dure 45 minutes.