Cet article date de plus de cinq ans.

Santé : les dons de tissus insuffisants en France

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Santé : les dons de tissus insuffisants en France
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Ce mercredi 22 juin est placé sous le signe du don d'organes en France. Une journée de sensibilisation pour vous rappeler l'importance de ce geste qui concerne les organes, mais aussi les tissus.

Pour chaque oeil, un donneur différent. L'oeil gauche, c'était en 2010, puis l'oeil droit en 2014. Depuis ses deux greffes de cornée, Marie-Charlotte Cardin revit. "Au lieu que ce soit brouillé, tout est vraiment net. Ça a changé ma vie", se réjouit-elle. La jeune femme souffrait d'une maladie rare qui déforme la cornée. Seule une greffe pouvait la guérir. La cornée, c'est cette mince pellicule qui recouvre l'oeil. On l'a retirée pour greffer à la place celle d'un donneur.

Environ 6 000 dons de tissus en 2015

On peut donc faire don de ses cornées, mais aussi de ses os ou encore de sa peau. Des tissus, qui à la différence des organes, peuvent être conservés jusqu'à 10 ans, comme ici à l'hôpital Saint-Louis, dans des cuves à -150 degrés. Les dons de tissus sont insuffisants. En 2015, il y a eu 233 dons de peau, 403 dons d'artères, 5 717 dons de cornées et 94 dons d'os. Avantage par rapport aux organes, il n'y a pas besoin de compatibilité donc pas de risque de rejet pour les tissus greffés. En 2015, il y a eu environ 6 000 donneurs de tissus en France, il en faudrait le double.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.