Montpellier : première greffe de cornée artificielle en Europe

Publié Mis à jour
Montpellier : première greffe de cornée artificielle en Europe
Article rédigé par
A.Domy, V.Gaglione, C.Chabaux, A.Guiraud, T.Toujas - France 2
France Télévisions

Une prouesse médicale a eu lieu à Montpellier (Hérault). Un patient de 38 ans a pu bénéficier d'une cornée artificielle. Une première en Europe qui suscite beaucoup d'espoir. 

Dernière ligne droite avant l'opération, celle de la toute dernière chance pour ce patient. Cela fait 16 ans que ce Français est aveugle de l'œil droit après un accident du travail. Un projectile a tellement endommagé sa cornée que la greffe d'un donneur est inenvisageable. Il est le quatrième patient au monde à tenter la greffe d'une cornée totalement artificielle. "J'ai envie de vivre une vie normale, que les petits gestes anodins ne soient plus un calvaire". Seuls deux hôpitaux en France participent à l'essai clinique mondial, dont le CHU de Montpellier (Hérault).

Un espoir pour deux millions de patients

La cornée artificielle est en plastique. L'opération est délicate et dure près de quatre heures. Le chirurgien, Vincent Daien, chef du service d'ophtalmologie du CHU de Montpellier, est accompagné du Dr. Gilat Litvin, concepteur de la cornée artificielle et premier ophtalmologue à avoir réalisé cette opération en Israël en début d'année. "C'était un monsieur âgé aveugle depuis dix ans. Dès le lendemain de l'opération, il revoyait et sa vue est stable depuis." À Montpellier, une semaine après l'intervention, l'œil droit du patient qui a passé la moitié de sa vie dans le noir, a retrouvé une vue quasiment parfaite. "Aujourd'hui je revois, tout est un bonbon pour mes yeux", explique-t-il, ému. Si l'essai clinique est concluant, il pourrait donner de l'espoir aux deux millions de patients dans le monde qui sont contre-indiqués à la greffe classique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.