Eurozapping : un hacker autiste échappe aux États unis, c'est fini pour Brussels Airlines

Petite sélection de l'actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision ce lundi 5 février.

Voir la vidéo
France 3

Dernière ligne droite pour une coalition en Allemagne. Les négociateurs de la CDU de Merkel ont accepté ce lundi de faire des concessions sur une réforme de la santé pour réduire les inégalités afin de convaincre les sociaux-démocrates du SPD. Fin des discussions mardi. Si l'accord de coalition est signé, les membres du SPD auront trois semaines pour l'accepter.

Pas d'extradition pour un hacker britannique. Lauri Love est soulagé. La justice du Royaume-Uni a finalement renoncé à le livrer aux États-Unis. Il est soupçonné de s'être infiltré dans les systèmes informatiques du FBI, de la NASA et de l'armée américaine. Autiste, l'étudiant en génie électrique devra néanmoins répondre de ses actes devant la justice britannique.

Sauvé par le don d'organes, il s'engage

Clap de fin pour Brussels Airlines. Il ne restait de l'ancienne compagnie aérienne belge que le nom et les patrons. Lufthansa, propriétaire depuis 2016, vient de les licencier. C'est sa filiale à bas coûts Eurowings qui pourrait absorber Brussels Airlines. Un choc pour les salariés.

Le premier transplanté islandais en pleine forme. Il y a trente ans, Haldor Halldorsson, atteint d'une maladie congénitale, avait reçu un nouveau cœur et de nouveaux reins. À 55 ans, il a eu des enfants et travaille toujours. Il espère que son exemple va pousser les Islandais à accepter une loi sur le consentement présumé pour les dons d'organes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des avions de la compagnie Brussels Airlines, le 19 novembre 2013 à l\'aéroport international de Bruxelles (Belgique).
Des avions de la compagnie Brussels Airlines, le 19 novembre 2013 à l'aéroport international de Bruxelles (Belgique). (FRANCOIS LENOIR / REUTERS)