Don d’organes : la mort d’un patient a permis de sauver 15 personnes

Publié
Don d’organes : la mort d’un patient a permis de sauver 15 personnes
FRANCE 3
Article rédigé par
B. Barnier, B. Aparis, S. Valente D. Samulczyk, , P. Thine, L. Barbier - France 3
France Télévisions

La mort de son mari aura contribué à sauver la vie de 15 personnes. C'est ce que souhaitait Jérôme Grémy, mort dans un accident de voiture en décembre dernier. Une dernière volonté qui aura permis un don d’organe exceptionnel.

Il a sauvé 15 vies. Victime d’un accident de voiture, Jérôme Grémy était en état de mort cérébrale. C’est sa femme, Karine, qui a décidé d’autoriser le don de ses organes. "C’était quelque chose qui lui tenait énormément à cœur et qu’il souhaitait faire", confie sa femme. Jérôme aura ainsi donné son cœur, son foie, ses poumons mais aussi ses cornées, son épiderme et ses os. 

5273 greffes réalisées en 2021

Un don qui rend fière Karine, sa femme car elle a appris que les fémurs de son mari ont permis de soigner des enfants. "C’est deux enfants qui vont pouvoir vivre et grandir grâce à lui", s'exprime-t-elle. L’année dernière, 5273 greffes ont été réalisées dont 1392 grâce à des donneurs décédés. Depuis 2017, les personnes sont considérées comme donneuse par défaut, sauf si elles indiquent explicitement leurs refus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.