VIDEO. Que valent les pratiques des dentistes à bas prix ?

Des centres dentaires proposent des prix bas dans l’Hexagone. Enquête sur leurs méthodes.

FRANCE 2

Un beau sourire à tout prix ou plutôt à bas prix. Telle est la promesse des centres dentaires dits "à bas coûts." Ils proposent des tarifs jusqu’à 40% moins cher que chez votre dentiste, mais quelle est leur méthode ? À Lambersart (Nord), dans une zone industrielle de la banlieue de Lille (Nord), un centre a ouvert il y a cinq ans et l’emplacement ne doit rien au hasard : les bureaux sont moins chers qu’en centre-ville et les parkings sont faciles d’accès. Ici, chaque minute doit être rentable. Cela se traduit par deux salles de consultation, des équipements haut de gamme pour faire les examens sur place et surtout des assistants médicaux. Pendant que le dentiste s’occupe de son patient, son assistante prépare déjà la salle d’à côté, ce qui n’est pas le cas chez d’autres dentistes libéraux. Le gain de temps est précieux.

Une optimisation des coûts

Ces cabinets optimisent le temps, mais aussi les coûts, avec des commandes groupées, des fournitures de bureau au matériel médical ou des accords privilégiés avec des fabricants de prothèses et implants. Résultat, le centre va proposer une couronne à 600 euros, soit 500 euros de moins que le prix moyen dans un cabinet parisien. Certains dentistes dénoncent toutefois une inégalité en matière des contraintes et le conseil de l'ordre n'a pas compétence pour contrôler la qualité des soins. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux syndicats de dentistes appellent à la grève à partir du lundi 27 novembre.
Deux syndicats de dentistes appellent à la grève à partir du lundi 27 novembre. (REB IMAGES / IMAGE SOURCE / AFP)