Clermont-Ferrand : au cœur des urgences débordées

Alors que plusieurs services d'urgences sont en grève ce mardi 20 mars pour protester contre le manque de moyens, une équipe de la rédaction s'est rendue à l'hôpital de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

FRANCE 2

A Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), l'accueil se veut chaleureux malgré la situation tendue qui dure depuis plusieurs mois aux urgences. "Tout est plein, on a du monde dans les couloirs", regrette un membre du personnel. Épidémie de grippe, personnes âgées fragiles touchées par les épisodes de grand froid... Les causes de surchauffe sont multiples. Mais, selon le personnel de santé, elles ne suffisent plus à expliquer ces dizaines de photos où l'on voit des patients entassés dans les couloirs. Des scènes de chaos qui se répètent de plus en plus souvent.

Les hôpitaux sont au régime

Absence d'intimité, prise en charge qui tarde, les patients s'agacent parfois, voire agressent le personnel. Mais la majorité reste tout de même compréhensive. Depuis des années, les hôpitaux sont au régime. Or, en trente ans, le nombre de passages a été multiplié par deux dans cet hôpital et l'établissement ne parvient plus à maîtriser ce pic d'activité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne est transportée aux urgences du CHU Pontchaillou de Rennes (Ille-et-Vilaine), le 10 mai 2006.
Une personne est transportée aux urgences du CHU Pontchaillou de Rennes (Ille-et-Vilaine), le 10 mai 2006. (PLATRIEZ / BSIP / AFP)