Bretagne : une IRM mobile pour lutter contre les déserts médicaux

En Bretagne, les hôpitaux ont trouvé une solution étonnante pour mutualiser leurs moyens et lutter contre les déserts médicaux.

FRANCE 3

L'IRM mobile est un équipement que les hôpitaux bretons se partagent depuis plus de quinze ans. Un outil de santé de haute technologie. Entre Carhaix (Finistère) et Guingamp (Côtes-d'Armor), il se déplace et se rapproche des patients. À Carhaix, un retraité va passer une IRM. Avant, il devait faire 80 kilomètres jusqu'à Brest (Finistère). Trop fatiguant pour lui, alors il devait prendre un taxi. "Il y a une heure pour aller à Brest et une heure pour le retour, ce qui fait déjà deux heures de trajet, plus le temps d'attente. Il faut compter la matinée au moins", résume-t-il.

Une machine louée plusieurs milliers d'euros par semaine

Désormais, direction l'hôpital de la ville. Un petit établissement dans un désert médical, avec des urgences, un Ehpad et depuis l'an dernier, une remorque bleue collée à la structure, comme une extension de l'hôpital sur le parking. Pour la recevoir, un nouveau bâtiment a dû être construit. Dans une pièce exiguë, l'IRM mobile peut accueillir une vingtaine de patients par jour : des consultations, mais aussi des urgences et des hospitalisations. Cette machine n'est pas achetée, mais louée plusieurs milliers d'euros par semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
En Bretagne, les hôpitaux ont trouvé une solution étonnante pour mutualiser leurs moyens et lutter contre les déserts médicaux.
En Bretagne, les hôpitaux ont trouvé une solution étonnante pour mutualiser leurs moyens et lutter contre les déserts médicaux. (FRANCE 3)