Cet article date de plus de cinq ans.

"Amnesia", un film sur la culpabilité d'être Allemand, face au passé nazi

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
"Amnesia", un film sur la culpabilité d'être Allemand, face au passé nazi
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Marthe Keller est l'invitée sur Soir 3 ce samedi 15 août. L'occasion de revenir sur "Amnesia" de Barbet Schroeder, qui sort en salle le 19 août.

"Amnesia", le dernier film de Barbet Schroeder, sort en salle mercredi 19 août. Pour l'occasion, l'actrice principale du film, Marthe Keller, est l'invitée du Soir 3.

À Ibiza, une Allemande choisit de vivre recluse dans une maison sans électricité ni eau courante face à la mer. L'histoire se passe en 1990. Le mur de Berlin vient de tomber. Un jeune compatriote va perturber sa solitude et la troubler. C'est la rencontre de deux êtres déracinés que tout oppose, mais la musique va les rapprocher.

Un film plein de non-dits

Marta fuit son passé allemand. Elle refuse de parler sa langue maternelle. Elle refuse tout ce qui vient d'Allemagne, un mystère que tente de percer son jeune ami. En filigrane du film, la culpabilité : celle d'être Allemand, face au passé nazi.

Sur le plateau de France 3, Marthe Keller explique que jouer ce rôle était important pour elle maintenant, notamment car une amie à elle "s'est suicidée il n'y a pas longtemps, parce que son père était un nazi. Moi, j'avais la chance que mon père a fui les nazis", ajoute-t-elle. Marthe Keller évoque un film plein de non-dits, qui est "vraiment dans la vérité, dans la simplicité".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.