Cet article date de plus de six ans.

Soigné pendant dix ans pour un Alzheimer qu'il n'avait pas...

Un Lorrain de 50 ans a pris pendant dix ans des traitements lourds pour lutter contre Alzheimer. Il a, dit-il, perdu son emploi, ses amis. Il croyait sa vie terminée. Sauf que ce n'était pas Alzheimer, juste des troubles cognitifs. Aujourd'hui, il décide de porter l'affaire en justice.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Diagnostiqué Alzheimer par erreur pendant 10 ans, un Lorrain a décidé de porter plainte © Maxppp)

En 2004, le diagnostic tombe : Alzheimer. Ce Lorrain, alors âgé d’à peine 40 ans, est déclaré inapte, il perd son travail, plonge dans la déprime, pense au suicide. Il faut dire que ce vrai-faux malade est soigné par une quantité de médicaments, un traitement très lourd qui provoque vomissements, nausées, un état dépressif.

 

Il a perdu dix ans de sa vie, dix ans d’angoisse, raconte son avocat. C’est un peu le malade imaginaire à l’envers. Aujourd’hui, il le sait, il ne souffre que de troubles liés à d’anciens traumatismes crâniens, rien à voir avec Alzheimer.

 

Ce que cet homme voudrait comprendre aujourd’hui, c’est comment pendant toutes ces années, les médecins ont pu passer à côté, alors que les connaissances médicales ont bien évoluée. Une expertise judiciaire devrait être lancée pour faire la lumière sur cette affaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.