Sida : les jeunes et les idées reçues

Alors que chaque année en France il y a 6 000 nouvelles contaminations du VIH, les idées reçues sur le sida ont la vie dure. Selon un récent sondage, un jeune sur cinq croit que le virus se transmet par la transpiration ou la salive. Reportage dans un lycée parisien. 

France 2

Lors du premier Sidaction, en 1994, Clémentine Célarié démontrait qu'on peut embrasser sans risques une personne séropositive. Un message qu'il faut visiblement répéter, 24 ans après. Interrogés sur la possibilité d'être contaminé en embrassant ou en partageant un verre avec une personne atteinte du VIH, ces jeunes estiment qu'il est tout à fait possible d'attraper le virus de ces manières-là. 

Parler du sida toute l'année

Mais les élèves de cet établissement parisien ne sont pas des exceptions : les 15-24 ans pensent encore souvent que le virus se transmet en embrassant une personne séropositive (21%), en buvant dans le même verre (16%), en mangeant dans la même assiette (13%) et même en lui serrant la main (8%). Pour ces lycéennes, mobilisées par l'infirmière scolaire pendant le Sidaction, il faudrait parler du sida toute l'année. Atteindre les plus jeunes passe aussi par Internet : c'est la stratégie de l'humoriste Tristan Lopin.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Des prospectus sur un stand de dépistage gratuit contre le sida à Thionville (Moselle).
Des prospectus sur un stand de dépistage gratuit contre le sida à Thionville (Moselle). (MAXPPP)