Vous avez pensé à une thérapie de couple ?

SOS couple en détressse... La thérapie de couple est souvent vécue comme un dernier recours. Quand et à qui s'adresser ? Comment se déroule une thérapie ? Réponses pratiques. 

Vous avez pensé à une thérapie de couple ?
Vous avez pensé à une thérapie de couple ? (©Fotolia)
  • Quand consulter ?

La thérapie de couple s'adresse à tous les couples récents ou anciens, recomposés ou pas. Elle est indiquée lorsqu'il y a une souffrance du couple, que celui-ci n'arrive plus à dialoguer de façon constructive ou s''il se sent dans une impasse, que celle-ci s'explique par une crise ponctuelle, l'accumulation de conflits plus ou moins larvés, par une infidélité, un désaccord à propos des enfants (notamment dans les familles recomposées), d'une incapacité à dialoguer, d'un trouble sexuel comme le manque de désir... Il n'est pas rare que les couples en souffrance tardent à consulter et que les rancoeurs s'accumulent d'autant plus que le temps passe sans trouver de moyen de surmonter la difficulté. Il est probablement plus efficace de consulter assez tôt, quand le lien affectif n'est pas trop endommagé par la colère, la tristesse, le ressentiment.

La thérapie de couple n'est pas forcément réservée aux crises majeures ; elle peut apporter un coup de pouce à des couples récemment formés qui ne veulent pas reproduire les échecs précédents et apprendre à repartir sur des bases saines de communication.

  • Qui consulter ?

Un thérapeute de couple est habituellement psychologue, sexologue ou conseiller conjugal. Il a généralement fait une formation pour répondre au mieux aux interrogations des couples et rétablir le dialogue. Il n'existe pas d'annuaire recensant tous les thérapeutes de couple, mais chaque profession (sexologue médecin, psychologue, conseiller conjugal) dispose d'un annuaire. 

De plus, il y a différents types de thérapie, comportementaliste (où l'on travaille sur les comportements et les schémas répétitifs), analytique qui consiste à analyser les individus en tenant compte de leur inconscient et de leurs conflits), systémique (où le thérapeute replacerle couple dans le système conjugal ou familial, en évaluant les relations interpersonnelles). Comme lors d'une thérapie individuelle, il est important de se renseigner sur chaque type pour déterminer celui qui semble le plus adapté au tempérament et aux attentes.

  • Comment se passe une thérapie de couple ?

La première question à se poser seul(e) et à deux, est de bien cibler la raison de la consultation (pour rétablir le dialogue, pour être accompagnés sur un point qui pose problème, pour savoir si l'on souhaite poursuivre la relation...). Elle influencera le déroulement de la thérapie et les outils utilisés par le thérapeute. Celui-ci est un tiers neutre qui offre un cadre bienveillant et respectueux. Ni juge ni avocat, il n'est pas là pour compter les coups et prendre position pour l'un ou l'autre des partenaires, mais pour les accompagner dans la résolution de leurs difficultés et l'accomplissement de leur projet de couple. Les consultations se font le plus souvent à deux, avec parfois une ou plusieurs séances individuelles.

Différents outils peuvent être proposés en complément du dialogue. Ils peuvent faire appel aux jeux de rôle pour mieux comprendre le fonctionnement de l'autre et se mettre à sa place, ou à l'écriture d'une lettre destinée à son/sa conjoint(e). Peu à peu, la souffrance sera verbalisée et entendue comme telle et non plus comme un reproche ; les émotions et les sentiments seront souvent confiés avec davantage de sincérité et de qualité, et les schémas répétitifs du couple seront identifiés.  Avec l'objectif de prendre conscience des comportements répétés qui font souffrir, de les modifier et à terme de prendre un nouveau départ, sur des bases plus saines... 

Les deux partenaires doivent être tous les deux animés par l'envie de "réparer" leur couple. Si l'un des deux refuse totalement la thérapie, l'autre peut consulter pour une thérapie qui lui aidera à mieux vivre la situation. Même lorsque les deux s'engagent dans la thérapie, l'un est souvent moins motivé que l'autre, ce qui n'est pas grave à partir du moment où les deux croient en la nécessité de faire avancer la relation. La sincérité est donc l'un des fondements de la thérapie et elle se double de compassion pour ne pas blesser volontairement l'autre ni lui faire mal. Il sera alors possible de dépasser l'affrontement destructeur pour le transformer en dialogue constructif, authentique et positif.Si la thérapie est bien évidemment centrée sur le dépassement de la crise, elle peut aboutir sur une rupture si les deux partenaires réalisent qu'un avenir commun est impossible ; la séparation se passera souvent de façon plus sereine et mature qu'en absence d'accompagnement.

 

  • La thérapie en pratique

 

La durée d'une séance est habituellement de 45 à 60 minutes, les tarifs sont variables selon les thérapeutes mais se situent en moyenne entre 60 et 100€ la séance, chaque partenaire réglant la moitié. Leur nombre dépend évidemment de la problématique mais 4 à 8 suffisent le plus souvent, parfois plus (mais une thérapie efficace ne dure pas des années). L'Assurance-maladie ne prend pas en charge une thérapie de couple mais certaines mutuelles le font parfois en partie.