L'Université de Tours s'engage pour ses étudiants transgenres

L'Université de Tours a pris l'initiative de laisser à ses étudiants la possibilité de choisir le prénom qui figure sur leurs documents administratifs et a fait construire des toilettes sans discrimination de sexe.

Mis à jour le
publié le

L'Université de Tours a décidé de prendre des mesures permettant à chaque étudiant de vivre sans discrimination ni jugement sa vie étudiante, quels que soient son genre et son choix de prénom, notamment en prévoyant de faire figurer le prénom de leur choix sur les documents délivrés par l'administration universitaire. De plus, l'UFR de médecine se verra dotée de toilettes non genrées dès l'hiver 2017. 

A lire aussi : Mieux connaître la transsexualité

Charly, est le premier bénéficiaire de cette mesure qui consiste à changer son prénom. "Je devrais recevoir ma carte d'étudiant avec mon prénom d'usage dans les prochains jours", s'est-il félicité, en se disant convaincu que "de plus en plus de monde va faire la demande dès cette année". Cette mesure avait été demandée lors de la rentrée universitaire 2016.

Dans un communiqué publié vendredi 15 septembre, l'Université a indiqué qu'elle avait été "alertée par un étudiant transgenre" sur les "problèmes causés par la différence entre une identité administrative et une identité propre". "Ainsi, le prénom d'usage (conforme à l'identité sexuelle revendiquée par la personne concernée) ne correspondant plus au prénom d'état civil, il était confronté lors d'appels, de relations pédagogiques ou d'examens à l'obligation de se justifier", explique l'Université de Tours. Cette "difficulté l'a conduit à abandonner sa première année de licence" souligne-t-elle.

Des toilettes non genrées

"Désormais, l'étudiant.e est identifié.e selon son prénom d'usage et non son prénom d'état civil lors des examens et appels. Il disposera également d’une nouvelle adresse mail pour corriger le prénom", indique l'Université qui dit préparer également "l'installation de toilettes non genrées". Les premières toilettes devraient être installées l'hiver prochain en faculté de médecine, avant un déploiement dans l'ensemble des campus de Tours, selon la chargée de mission de l'Université de Tours, Concetta Penutto.

Enfin, "quand un.e diplômé.e a modifié son état civil, il peut se faire éditer un nouveau diplôme avec le nouveau prénom" et il "n'aura donc plus à se justifier dans le cadre d’un recrutement", prévoit l'Université de Tours.