Sevran : deux élèves de CP piquées par une seringue dans leur école

Les fillettes ont été conduites à l'hôpital pour y subir des examens. 

Deux petites filles de CP ont été transportées, mardi 16 avril 2013, à l\'hôpital pour des examens après avoir été piquées en fin de matinée par une seringue, à Sevran (Seine-Saint-Denis).
Deux petites filles de CP ont été transportées, mardi 16 avril 2013, à l'hôpital pour des examens après avoir été piquées en fin de matinée par une seringue, à Sevran (Seine-Saint-Denis). (HEMERA TECHNOLOGIES / AFP)

Les enfants ont trouvé la seringue dans la cour de récréation de leur école. Deux petites filles de CP ont été transportées, mardi 16 avril, à l'hôpital pour des examens après avoir été piquées en fin de matinée par une seringue, dans l'enceinte de leur établissement, à Sevran (Seine-Saint-Denis).

"Dans la seringue, il restait un produit, mais on ne sait pas exactement lequel", a expliqué un membre de l'encadrement de l'école. Selon une source proche de l'enquête, les deux élèves ne présentaient pas les symptômes d'une prise de stupéfiants. "On est en train d'analyser ce qui a été retrouvé dans la seringue", a-t-elle ajouté, précisant que la seringue est passée entre "plusieurs" mains.

Ce type de découverte n'est pas inédit

Cinq autres seringues ont été découvertes à proximité directe de l'établissement, a précisé la préfecture de Seine-Saint-Denis. "C'est la troisième fois qu'on retrouve des seringues dans l'école", a déploré pour sa part un membre de l'encadrement de cette école. Ce type de découverte est fréquent, selon Brahim Kechkeche, président des parents élus au conseil de l'école : "Le coin est un peu comme une cuvette." "Des toxicomanes" en profitent pour "se cacher derrière une colline" avant de jeter leurs seringues à proximité de l'établissement, mettant en danger les écoliers.