"Une belle sécurité" : une montre connectée en test dans des Ehpad rassure les personnels et les pensionnaires

Dans le sud de la France, 11 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes testent une nouvelle montre connectée sur 120 pensionnaires. Il s'agit d'aider le personnel à détecter plus rapidement les besoins des résidents.

Un établissement d\'hébergement pour personnes âgées dépendantes à Nancy en mai 2018 (illustration).
Un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes à Nancy en mai 2018 (illustration). (MAXPPP)

Depuis un mois, dans le sud de la France, 11 établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) testent une nouvelle montre connectée sur 120 résidents en perte d’autonomie. C'est ce que révèle franceinfo mardi 26 juin.

Une technologie made in France

La technologie française est développée par la start-up Geo Sentinel, basée à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). La nouveauté du logiciel permet à l’infirmerie de l'établissement de contrôler en temps réel l’ensemble des paramètres vitaux des résidents. En cas de problème, l’application donne la possibilité aux infirmiers et aux médecins de géolocaliser immédiatement les patients.  

Ce programme d'assistance et de sécurisation des personnes en perte d'autonomie a été développé par un entrepreneur, William Daumas, à partir de son expérience personnelle. Il souhaitait résoudre les problèmes rencontrés dans la surveillance de sa fille, handicapée. "Ce produit remonte les constantes de santé, le rythme cardiaque, la tension, l'oxygène dans le sang", explique ainsi William Daumas à franceinfo. "On remonte la fugue des résidents, ainsi que la chute", détaille le responsable de Geo Sentinel. Le logiciel "gère la mise en relation du personnel avec les patients, via un micro et un haut-parleur. C'est un produit connecté en temps réel, ce qui participe aussi à la qualité de vie au travail". 

Des retours prometteurs

À Aubagne (Bouches-du-Rhône), la résidence Le Château fait partie des Ehpad qui testent l'application. "Le logiciel est sur les portables et permet d'agir avant l'instant T", témoigne Isabelle Artières, la directrice de l'établissement qui accueille 97 résidents. "C'est une belle sécurité et le personnel est ravi de cette expérience", indique-t-elle.

On a eu une alerte sur une de nos résidentes qui avait chuté. Le personnel est arrivé beaucoup plus rapidement.Isabelle Artières, directrice d'un Ehpad à Aubagneà franceinfo

L'expérimentation de l'application Geo Sentinel est suivie par l'ensemble des professions de santé et la Sécurité sociale. Elle permet de "restructurer les coûts et de faire des économies importantes au niveau de la collectivité", affirme Jean-Christophe Amarantinis, le délégué départemental du syndicat national des établissements d'hébergement pour personnes âgées (Synerpa). "À partir du moment où les gens sont suivis en interne dans le logement, on évite ou de faire des actes au niveau des médecins qui sont payés par la Sécurité sociale ou de les hospitaliser pour des bilans ou autre, précise Jean-Christophe Amarantinis. C'est vraiment très économique en terme de solution."  

Après ces tests en Ehpad, le système Geo Sentinel va être expérimenté en milieu hospitalier par le CHU de Nîmes (Gard). Le logiciel doit aussi être testé en milieu hostile, comme les plateformes de forage. Geo Sentinel a reçu un soutien financier de Total dans le cadre de son projet "Total Développement". À ce titre Geo Sentinel a reçu le label Total Développement. En quelques semaines, la start-up qui n'employait pas de salariés, en compte onze désormais.

Ehpad : expérimentation d'une montre connectée détectant plus rapidement les problèmes des pensionnaires - un reportage d'Olivier Martocq
--'--
--'--