Solidarité : ces bénévoles qui combattent la solitude

En France, 900 000 personnes de plus de 60 ans sont en situation d'isolement, sans famille et sans amis. Des bénévoles prennent donc de leur temps pour nouer des relations.

FRANCE 2

"Je suis contente d'avoir trouvé une famille. J'aime bien donner de l'amour, mais j'aime bien en recevoir aussi", confie Marie, 88 ans. L'été dernier, elle est partie en vacances une douzaine de jours en bord de mer, dans le Nord, avec des bénévoles de l'association Petits frères des pauvres qui consacrent leur temps aux anciens. Le reste de l'année, elle reçoit de la visite chaque semaine. Une manière de sortir de la solitude, de voir du monde, d'avoir des discussions.

Une vingtaine de personnes visitées

"Ils ne disent pas quand ils ont mal, quand ils ne sont pas en forme, quand ils n'ont pas le moral", raconte Isabelle Botté, hôtesse de caisse et bénévole pour rendre visite à une vingtaine de personnes âgées. "Quand on peut les accompagner jusqu'à la fin, pour eux, c'est bien. Pour nous ça fait mal, mais pour eux c'est bien", explique-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le congé de proche aidant est mis en place par la loi sur l\'adaptation de la société au vieillissement, publiée au Journal officiel, le 29 décembre 2015 (photo d\'illustration).
Le congé de proche aidant est mis en place par la loi sur l'adaptation de la société au vieillissement, publiée au Journal officiel, le 29 décembre 2015 (photo d'illustration). (ROBERTO WESTBROOK / IMAGE SOURCE / AFP)