Santé : les Ehpad peinent à recruter

Les maisons de retraite cherchent des employés en urgence. Dans vingt ans, plus de 10 millions de Français seront âgés de plus de 75 ans et il faudra de plus en plus de professionnels pour les accompagner.

FRANCE 3

Un mot, un sourire, et de la bienveillance dans chacun de ses gestes. En trois ans, une complicité s'est tissée entre l'aide-soignante et sa patiente. Chaque jour, Marie-France Guillaume essaye de faire oublier aux résidents qu'ils sont dans une maison de retraite. L'aide-soignante s'occupe de sept personnes et enchaîne des journées de dix heures. Elle a choisi ce métier par vocation. La relation aux patients lui fait accepter la pénibilité de sa profession.

300 000 emplois à pourvoir d'ici 10 ans

Aide-soignant en Ehpad est un métier de vocation, mais difficile et peu rémunéré. Marie-France Guillaume gagne 1 450 euros net par mois. La profession n'attire plus. Un clip réalisé par des professionnels montre l'aspect humain de ce métier. L'objectif est de créer de nouvelles vocations. D'ici dix ans, 300 000 emplois seront à pourvoir dans les métiers des personnes âgées. Dans l'établissement où travaille Marie-France Guillaume, la directrice a dû mal à recruter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le rapport Delevoye formule plusieurs propositions pour tenter de corriger les inégalités de pension entre les hommes et les femmes.
Le rapport Delevoye formule plusieurs propositions pour tenter de corriger les inégalités de pension entre les hommes et les femmes. (VALENTIN BELLEVILLE / HANS LUCAS / AFP)